Six Nations: "Une sensation de défaite" pour Saint-André

le
0
LE XV DE FRANCE A UNE SENSATION DE DÉFAITE
LE XV DE FRANCE A UNE SENSATION DE DÉFAITE

par Mathieu Baratas

SAINT-DENIS (Reuters) - Le sélectionneur Philippe Saint-André juge que le XV de France a montré des "valeurs" mais ressent toutefois "une sensation de défaite" après le nul 17-17 contre l'Irlande dimanche au Stade de France.

Avant cette rencontre comptant pour la deuxième journée du Tournoi des Six Nations, le nouvel homme fort des Bleus n'avait connu que la victoire.

"En étant menée 17-6, cette équipe a montré énormément de valeur pour revenir dans la partie. Dans les vestiaires, c'était une sensation de défaite et non pas de match nul", a dit l'entraîneur du XV de France en conférence de presse.

Le match a débuté par un feu d'artifice de l'Irlande qui a inscrit deux essais transformés en première période, pour atteindre la pause avec une marge confortable de onze points (17-6).

Les Bleus sont revenus au contact en deuxième période grâce à un essai du Clermontois Wesley Fofana, mais sans parvenir à renverser le match en leur faveur.

"Pour être honnête, le président (Nicolas Sarkozy) a été plus positif que moi à la fin du match dans les vestiaires. Il a trouvé beaucoup d'abnégation et de valeur dans cette équipe qui n'a rien lâché en deuxième mi-temps", a dit Saint-André.

Assis au côté de son sélectionneur, le capitaine Thierry Dusautoir n'a pas caché son désarroi en revenant sur le scénario de la rencontre.

"Le match était largement à notre portée", a regretté le Toulousain.

"Par rapport à nos deux derniers matches, on a essayé de créer beaucoup plus. Une erreur stratégique et un ballon perdu bien négocié par les Irlandais nous coûtent le match. C'est pour cela qu'il y a beaucoup de déception.

"Sur une grande partie du match, on a l'initiative du jeu", a-t-il ajouté.

"Remonter onze points comme cela, ce n'était pas évident. Quand on en donne quatorze aussi facilement, on n'a que ce qu'on mérite", a reconnu le capitaine des Bleus.

"ERREUR STRATÉGIQUE"

Dans son analyse du match, l'entraîneur du XV de France a aussi souligné les deux visages de son équipe au cours du match.

"J'ai la sensation que nous avions le monopole du jeu. Nous avions l'initiative, à part une dizaine de minutes en deuxième mi-temps où les Irlandais nous ont mis du jeu. J'ai l'impression qu'on a tenu le ballon", a-t-il dit.

"En seconde mi-temps on a été plus agressif dans les un contre un et le nettoyage. On a eu de l'ambition et de l'envie mais c'est sûr qu'il faut être plus précis. Tu ne peux pas donner autant de points au haut niveau", a poursuivi l'ancien entraîneur toulonnais.

"En fin de match, on a l'opportunité de gagner avec un drop-goal. Mais, quand tu donnes pratiquement dix points à une équipe comme l'Irlande, c'est difficile de gagner le match", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la stratégie des Bleus, Dusautoir a reconnu une "erreur", tout en soulignant la bonne prestation d'ensemble en termes de jeu.

"L'erreur stratégique vient du fait d'avoir joué cette touche dans cette partie-là du terrain. (...) On l'a payé cher", a-t-il dit en référence à l'action qui a entraîné le premier essai de Tommy Bowe dès la 13e minute.

"Sur l'implication et sur l'investissement sur le plan du jeu, je ne pense pas qu'on ait grand-chose à se reprocher, juste ce point stratégique", a analysé Thierry Dusautoir.

Edité par Simon Carraud et Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant