Six Nations: un XV de France au révélateur irlandais

le
0
LE XV DE FRANCE AU RÉVÉLATEUR IRLANDAIS
LE XV DE FRANCE AU RÉVÉLATEUR IRLANDAIS

par Mathieu Baratas

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Fort d'une entrée en matière convaincante dans le Tournoi des Six-Nations le week-end dernier face à l'Italie, le XV de France version Philippe Saint-André passe un test supérieur contre l'Irlande, samedi à Saint-Denis.

"Le match de samedi va être très intéressant sur le contenu. Ça va être du très haut niveau. On sait que les Irlandais vont nous proposer des choses différentes et ça va être un vrai combat pendant 80 minutes", a expliqué vendredi le sélectionneur lors d'une conférence de presse.

Plus que son étiquette de vice-champion du monde, le bilan très positif contre l'Irlande fait de la France le favori de cette rencontre.

Lors des dix derniers duels face aux Irlandais, les Bleus ont gagné à neuf reprises pour une seule défaite en 2009, et ils restent sur quatre succès d'affilée.

"On espère qu'il y aura le même résultat. L'Irlande est une très belle équipe et perd un match d'une énorme intensité à la dernière seconde contre les Gallois. Il faudra une très belle équipe de France car ce sera un match compliqué", a dit le manager des Bleus.

Les Français connaissent et redoutent tellement la proposition de combat et d'engagement physique de leur adversaire qu'ils savent ce qu'ils auront à faire au cours de cette rencontre.

"C'est le fait d'être focalisé sur le combat et sur les premiers temps de jeu. Le reste se mettra en place. Les scores (face à l'Irlande) ont souvent été serrés ou n'ont pas reflété la physionomie des matches. Il n'y a pas de favori sur cette rencontre", estime Imanol Harinordoquy.

"LE MATCH DE CE WEEK-END SERA SERRÉ"

Au cours de cette deuxième semaine d'affilée avec le même groupe, le staff tricolore a allégé les entraînements tout en insistant sur les détails qui doivent être réglés pour affiner leur plan de jeu offensif et défensif.

"On a eu assez de thèmes à travailler dans la semaine pour comprendre que le match de ce week-end sera serré", a prévenu vendredi le capitaine Thierry Dusautoir.

Philippe Saint-André n'a d'ailleurs pas hésité à changer une équipe qui a gagné, le pack étant notamment renouvelé à 50% pour contrer les Irlandais sur leurs points forts.

Comme l'Irlande est réputée pour maîtriser les rucks et la touche, "PSA" a décidé de lancer dans le combat les 120 kilos du jeune deuxième ligne Yoann Maestri, malgré ses maigres 30 minutes de jeu au niveau international, et de nommer le troisième ligne Imanol Harinordoquy chef des airs.

Les entrées du pilier Jean-Baptiste Poux et du talonneur Dimitri Szarzewski offrent par ailleurs un banc puissant - Vincent Debaty, William Servat, Lionel Nallet et Julien Bonnaire - , qui aura de l'impact dans la gestion de la rencontre.

Derrière, Morgan Parra retrouve une place de titulaire en raison du forfait de Dimitri Yachvili (lumbago), remplacé par Julien Dupuy dans le groupe, et formera la charnière avec l'ouvreur François Trinh-Duc pour la 17e fois sous le maillot bleu.

La ligne d'arrières, composée d'Aurélien Rougerie et Wesley Fofana au centre et du trio Julien Malzieu - Maxime Médard - Vincent Clerc au fond du terrain, est reconduite en intégralité.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant