Six Nations: un Pays de Galles magistral conserve son titre

le
0
LES GALLOIS REMPORTENT LE TOURNOI DES SIX NATIONS EN ÉCRASANT L'ANGLETERRE
LES GALLOIS REMPORTENT LE TOURNOI DES SIX NATIONS EN ÉCRASANT L'ANGLETERRE

par Mitch Phillips

CARDIFF (Reuters) - Le Pays de Galles a remporté samedi le Tournoi des Six Nations pour la deuxième année consécutive en infligeant une défaite 30-3 d'une ampleur inédite à l'Angleterre, qui visait le Grand Chelem, au Millennium Stadium de Cardiff.

Les Gallois avaient pourtant entamé la compétition de la plus mauvaise des manières en perdant leur premier match à domicile face à l'Irlande (30-22).

Il s'agissait alors de la huitième défaite d'affilée pour un XV du Poireau en perdition, incapable de gagner un match depuis qu'il avait parachevé son Grand Chelem dans le Tournoi 2012 d'un succès sur la France.

Mais en dominant successivement la France chez elle (16-6), l'Italie à Rome (26-9) et l'Ecosse à Murrayfield (28-18), le Pays de Galles s'était offert une finale contre les Anglais, invaincus après quatre matches.

Ils ont parfaitement saisi leur chance samedi en écrasant l'Angleterre grâce notamment à deux essais d'Alex Cuthbert.

Le match, indécis jusqu'au repos même si la botte de Leigh Halfpenny avait donné l'avantage aux Gallois (9-3), a basculé en dix minutes sur deux envolées de Cuthbert et sous la conduite du demi de mêlée Mike Philipps, de retour à son meilleur niveau.

La défense a aussi été une des clés pour le Pays de Galles, qui n'a plus concédé d'essai dans le Tournoi après celui marqué à la 42e minute du premier match par les Irlandais.

Pour l'Angleterre, qui avait bataillé pour se défaire de l'Italie la semaine dernière et a explosé cette fois, cette défaite allonge la liste des Grands Chelems manqués à l'ultime rencontre après les années 1999, 2000 et 2001 ou encore 2011.

UN "RÊVE"

Le match a débuté dans un Millennium au toit fermé et à l'ambiance électrique. Les premières minutes ont été à la hauteur avec une série de chocs, de ballons perdus et d'attaques d'un camp à l'autre.

Sous l'impulsion des centres Jamie Roberts et Jonathan Davies, très en jambes, le Pays de Galles a tiré le meilleur de cette période malgré la vaillance des Anglais qui voyaient Owen Farrell inscrire leurs trois seuls points mais aussi gâcher une pénalité, pendant que leur touche était mise en difficulté.

Après la pause, Halfpenny a porté le score à 12-3, ce qui offrait virtuellement le titre aux Gallois puisqu'ils devaient s'imposer par au moins huit points d'écart, et le public a explosé lorsque Cuthbert a filé dans l'en-but.

Le temps pour Dan Biggar d'ajouter un drop et Cuthbert mettait fin aux illusions anglaises en convertissant un superbe travail des flankers Justin Tipuric, élu homme du match, et Sam Warburton.

"C'est un peu irréel. Je pense que je rêve, honnêtement. Je n'ai jamais vraiment pensé qu'on jouerait aussi bien devant un si formidable public", a dit Tipuric à la BBC.

"Les garçons ont été incroyables. On savait qu'on pouvait le faire. On était prêt depuis lundi."

Le sélectionneur de l'Angleterre Stuart Lancaster a, lui, reconnu la supériorité de son adversaire du jour.

"Nous avons perdu la bataille physique et les premiers points de la seconde période ont été déterminants", a-t-il dit.

Grégory Blachier pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant