Six Nations: trois changements contre l'Italie, Bonneval arrive

le
0
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ TITULARISE HUGO BONNEVAL CONTRE L'ITALIE
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ TITULARISE HUGO BONNEVAL CONTRE L'ITALIE

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - Philippe Saint-André a fait trois changements dans le XV de France avec la titularisation d'Hugo Bonneval, pour la première fois, de Dimitri Szarzewski et de Yoann Maestri pour le match du Tournoi des Six Nations contre l'Italie, dimanche, à Saint-Denis.

Par rapport au XV vainqueur de l'Angleterre 26-24 samedi dernier, Bonneval remplace à l'aile Maxime Médard, écarté du groupe. Maestri reprend sa place en deuxième ligne aux dépens d'Alexandre Flanquart, également renvoyé dans son club. Le talonneur Szarzewski est préféré à Benjamin Kayser qui glisse sur le banc des remplaçants.

"Une équipe, c'est un équilibre", a déclaré Saint-André pour justifier ses choix au cours d'une conférence de presse donnée vendredi matin au Centre national du rugby de Marcoussis.

La sélection de Bonneval, néophyte de 23 ans et fils de l'ancien international Eric Bonneval, brillant ailier de la fin des années 80, est "dans la logique de ses performances avec le Stade Français et avec nous", a-t-il ajouté.

"Même s'il a plus l'habitude de jouer arrière, il a des qualités de vitesse et celle de pouvoir gagner ses duels."

Pour le remplacement de Kayser par Szarzewski, le sélectionneur a invoqué "la stratégie et l'équilibre de l'équipe".

"On a la chance d'avoir deux talonneurs de très bon niveau", a-t-il ajouté. "Benjamin était titulaire contre l'Angleterre. On a pensé que c'était mieux de commencer avec Dimitri contre l'Italie".

"CONTINUER À OSER"

Le remplacement de Flanquart par Maestri, accompagné de l'arrivée de Sébastien Vahaamahina sur le banc des remplaçants, s'explique par la volonté de "donner à l'équipe un peu plus de puissance".

Le fait que Vahaamahina puisse également jouer troisième ligne côté fermé a également joué compte tenu du rééquilibrage du banc avec cinq avants et trois arrières contre six et deux contre l'Angleterre.

Le reste de la sélection relève de la continuité avec notamment le maintien de la charnière composée de Jean-Marc Doussain à la mêlée et de Jules Plisson à l'ouverture, de la paire de centres Wesley Fofana-Mathieu Bastareaud, de l'arrière Brice Dulin et de Bernard Le Roux en troisième ligne.

Saint-André n'en a pas moins lancé un avertissement à son équipe. "Les joueurs ont fait quelque chose de bien et de grand contre l'Angleterre, la pire des choses ce serait de croire qu'on est arrivés, on vient juste de gagner un match de rugby", a-t-il dit.

"A ce groupe de se préparer pour rester lucide mais aussi à continuer à oser, à se faire des passes comme on a pu le faire et puis en s'améliorant sur les choses qui n'ont pas fonctionné très bien contre l'Angleterre", a-t-il ajouté.

"A nous de ne pas nous relâcher. Que cette victoire nous transcende et nous apporte 15 à 20% de plus d'efficacité collectivement et individuellement."

Composition de l'équipe:

15-Brice Dulin, 14-Yoann Huget, 13-Mathieu Bastareaud, 12-Wesley Fofana, 11-Hugo Bonneval, 10-Jules Plisson, 9-Jean-Marc Doussain, 8-Louis Picamoles, 7-Bernard Le Roux, 6-Yannick Nyanga, 5-Yoann Maestri 4-Pascal Papé (capitaine), 3-Nicolas Mas, 2-Dimitri Szarzewski, 1-Thomas Domingo.

Remplaçants: 16-Benjamin Kayser, 17-Yannick Forestier, 18-Rabah Slimani, 19-Sébastien Vahaamahina, 20-Damien Chouly, 21-Maxime Machenaud, 22-Francois Trinh-Duc, 23-Gaël Fickou.

Edité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant