Six Nations: Saint-André veut un XV plus agressif

le
0
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ RECONDUIT LE MÊME GROUPE POUR AFFRONTER L'IRLANDE
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ RECONDUIT LE MÊME GROUPE POUR AFFRONTER L'IRLANDE

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Au lendemain de la victoire sur l'Italie (30-12), le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André a expliqué dimanche avoir aimé la prestation de ses joueurs, tout en stigmatisant leur manque d'"agressivité" et certaines erreurs à gommer avant de recevoir l'Irlande.

"On n'est pas dans la sinistrose. Je ne suis pas dépressif. On a gagné. On a marqué quatre essais de trois quarts. On a fait des différences, on n'a pas été dominé, ni pris défensivement, on a été discipliné, on a vu des lancements de jeu et des répartitions de jeu. Il y a plein de matière pour la suite", a dit Philippe Saint-André lors d'une conférence de presse.

Après avoir visionné la rencontre tard dans la nuit avec ses adjoints Patrice Lagisquet et Yannick Bru, "PSA" a apprécié l'application des joueurs à mettre en place ce qui avait été travaillé toute la semaine dans un match intense, avec plus de 40 minutes de temps de jeu effectif.

Pour le staff, la décision de reconduire le même groupe de 23 est la meilleure stratégie pour "améliorer ce qui peut l'être rapidement" car, malgré le positif, il reste une somme de détails à travailler.

"Le groupe s'est investi. On a déjà peu de temps alors on ne veut pas perdre de temps. On est dès maintenant sur une logique d'améliorer nos points faibles. On rentre tout de suite en mode Irlande", a expliqué Philippe Saint-André.

"IL Y AURA DES CHANGEMENTS"

Le sélectionneur du XV de France a énuméré la liste de ces points à améliorer, normaux à ses yeux compte tenu du manque de temps de préparation et de la somme d'informations données aux joueurs depuis dix jours.

"On doit être plus précis. Défensivement, on est bien organisés mais on a manqué de vivacité et d'agressivité pour leur tuer le temps et l'espace. La conquête a été irrégulière. On doit s'améliorer en touche qui n'est pas de grande qualité", a-t-il détaillé.

"On a été très mauvais sur les coups d'envoi qu'on n'a pratiquement pas travaillés. Il y a plein de choses à améliorer comme les nettoyages ou l'occupation au pied", ajoute-t-il.

Le patron des Bleus a par ailleurs constaté les difficultés de son équipe à mettre la pression sur les zones de ruck ou encore à enchaîner les temps de jeu puisque les Bleus n'ont pas produit une séquence de plus d'une minute et trente secondes.

"Il manquait cette férocité d'avancer. On était plus dans l'organisation que dans la réalité, plus dans l'entraînement que dans la compétition. Quand on a augmenté le rythme, on était mieux en attaque, en défense", a-t-il analysé.

"Il ne faudra pas laisser autant jouer les Irlandais. Eux, ils marqueront sur les temps forts. Il faudra les prendre à la gorge et être plus agressifs sur les zones de ruck."

La composition du XV de départ qui affrontera samedi l'Irlande sera dévoilée mardi. "Il y aura des changements. Tout est ouvert", a prévenu Philippe Saint-André.

Mathieu Baratas, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant