Six Nations: Saint-André garde les mêmes Bleus contre l'Ecosse

le
0
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ GARDE LE MÊME GROUPE CONTRE L'ÉCOSSE
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ GARDE LE MÊME GROUPE CONTRE L'ÉCOSSE

par Mathieu Baratas

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Le sélectionneur du XV de France a reconduit mardi pour le premier déplacement du Tournoi des Six Nations en Ecosse, le 26 février, le groupe de 23 joueurs qui devait participer à la rencontre face à l'Irlande avant son report samedi dernier.

Philippe Saint-André fait confiance au même groupe qui a préparé la rencontre France-Irlande reportée à la dernière minute pour cause de terrain gelé et qui a battu l'Italie (30-12) lors de la première journée.

"Exactement les mêmes 23", a-t-il dit à la presse, en refusant de dire s'il alignerait la même équipe que celle prévue contre l'Irlande.

"On est très déçu de ne pas avoir joué le match pour les supporters. Les joueurs étaient prêts après une bonne semaine d'entrainement", a souligné le sélectionneur.

"Personne n'a fait de mauvais match et tout le monde a fait une bonne préparation. C'était difficile d'enlever un joueur de ce groupe-là. C'est pour cela qu'on va travailler avec le même groupe", a-t-il ajouté.

Le demi de mêlée Julien Dupuy, qui avait remplacé Dimitri Yachvili jeudi dernier, conserve sa place dans le groupe.

"On a préféré gardé Julien Dupuy. Dimitri Yachvili est toujours handicapé par son lumbago. Il ne s'est toujours pas entrainé. C'est plus cohérent pour de garder le groupe qui était sur la feuille de match contre l'Irlande", a estimé Philippe Saint-André.

"FACTEUR HUMAIN"

Pour le staff, il était difficile d'écarter un joueur d'une équipe qui n'a pas joué le week-end dernier alors que le groupe a donné satisfaction aux entraînements durant toute la semaine précédente la rencontre prévue face à l'Irlande.

Ces 23 joueurs ont peaufiné des automatismes et des repères collectifs lors des deux premières semaines du Tournoi et aussi lors d'un stage de trois jours fin janvier.

"Premièrement, il y a le facteur humain. On a fait deux semaines de travail. Il y a eu un gros volume la première semaine. On était plus sur les détails la deuxième semaine dans les choses qui n'avaient pas fonctionné (contre l'Italie)", a dit Philippe Saint-André.

Il a évoqué "la conquête, les timings sur les lancements de jeu et les coups d'envoi et renvois. On a envie de continuer et d'aller plus loin avec cette équipe."

Pour constituer son groupe, le sélectionneur n'a pas voulu tenir compte des forces de l'Ecosse, en particulier dans le jeu de mouvement et la vitesse de déplacement.

"Les Ecossais jouent beaucoup et ont posé des problèmes aux Gallois puisqu'il y avait 3-3 à la mi-temps. On a envie de se concentrer sur nos points forts", a-t-il dit.

Après la 18e journée du Top 14 vendredi et samedi, les 23 sélectionnés se retrouveront dimanche à 15h00 à Orly.

"Il y a toujours des incertitudes avec des joueurs qui peuvent se blesser durant cette journée de Top 14", a fait remarquer le sélectionneur.

Le groupe des 23: Avants: David Attoub (Stade Français), Vincent Debaty (Clermont), Nicolas Mas (Perpignan), Jean-Baptiste Poux (Toulouse), William Servat (Toulouse), Dimitri Szarzewski (Stade Français), Pascal Papé (Stade Français), Yoann Maestri (Toulouse), Lionel Nallet (Racing), Julien Bonnaire (Clermont), Thierry Dusautoir (Toulouse/cap), Louis Picamoles (Toulouse), Imanol Harinordoquy (Biarritz). Arrières: Morgan Parra (Clermont), Julien Dupuy (Stade Français), François Trinh-Duc (Montpellier), Lionel Beauxis (Toulouse), Aurélien Rougerie (Clermont), Maxime Mermoz (Perpignan), Wesley Fofana (Clermont), Vincent Clerc (Toulouse), Julien Malzieu (Clermont), Maxime Médard (Toulouse).

Edité par Pascal Liétout et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant