Six Nations: Saint-André entretient le suspense avant le Tournoi

le
0
LE SÉLECTIONNEUR DU XV DE FRANCE ENTRETIENT LE SUSPENSE AVANT LE SIX NATIONS
LE SÉLECTIONNEUR DU XV DE FRANCE ENTRETIENT LE SUSPENSE AVANT LE SIX NATIONS

par Jean-Paul Couret

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Le XV de France est entré mardi dans la préparation du Tournoi des Six Nations avec deux grands points d'interrogation sur la composition de la troisième ligne et de la ligne de trois-quarts qui joueront contre l'Italie, dimanche, à Rome.

Ainsi en a voulu le mode de fonctionnement adopté plus ou moins de bon gré par le manager-sélectionneur Philippe Saint-André et ses adjoints, Yannick Bru et Patrice Lagisquet.

La campagne a commencé sur un faux rythme.

Il y a d'abord eu trois jours de stage à 33 largement axés sur la récupération, samedi, dimanche et lundi matin puis une séance d'opposition en conditions de match.

Puis est venue l'heure des décisions. Enfin presque.

La rencontre avec la presse n'était même pas officiellement prévue et Saint-André, assis sur un tabouret dans l'amphithéâtre de Marcoussis, a semblé un peu mal à l'aise, comme s'il était encore ébranlé par le fait d'avoir dû faire des "choix" qu'il a reconnus "difficiles".

Le plus symbolique concernait la troisième ligne et le possible retour de Thierry Dusautoir après deux tournées d'absence, en juin et en novembre, et après sa déchéance du rôle de capitaine au profit de Pascal Papé. Il n'a pas été fait.

Saint-André a contourné le problème en portant le groupe de 23 à 24 joueurs - un troisième ligne de plus qui devra être à son tour renvoyé mercredi soir.

Ce tour de passe-passe a été expliqué par des problèmes physiques.

DUSAUTOIR "EN BALLOTTAGE"

"Fulgence Ouedraogo a des problèmes de cheville, même si c'est de mieux en mieux et si, normalement, il devrait s'entraîner aujourd'hui (mardi) correctement. Il y a aussi Louis Picamoles qui a une béquille à la cuisse droite et une infection cutanée à la même cuisse", a dit Saint-André.

"C'est pour ça qu'on a voulu se donner deux jours de plus. On ne prendra aucun risque avec un joueur qui ne peut pas s'entraîner mercredi".

De là à en déduire que Thierry Dusautoir, qui a perdu le capitanat parce qu'il n'était pas considéré comme "un titulaire indiscutable", sera sauvé par les bobos des uns et des autres, il y a un pas que Saint-André a refusé de faire.

"Il y a de la qualité en troisième ligne", s'est-il contenté de dire.

Malgré le statut que lui donnent ses 54 sélections dont 31 en tant que capitaine, Thierry Dusautoir a joué le jeu et s'est présenté plus détendu qu'au temps de son capitanat dans l'amphithéâtre de Marcoussis.

"Je suis en ballottage, je profite de chaque instant passé à Marcoussis. Je ne suis pas assuré de rester mais j'ai décidé de vivre les choses tranquillement et d'attendre sans me torturer", a-t-il dit.

A l'exception des troisième ligne, tous les joueurs du groupe des 24 sont assurés de figurer dimanche sur la feuille de match mais certains ne savent pas si ce sera en tant que titulaire et remplaçant.

Il n'y a guère de doute pour les première et deuxième lignes mais celle de trois-quarts laisse perplexe.

Elle comprend quatre centres (Maxime Mermoz, Wesley Fofana, Mathieu Bastareaud et Florian Fritz), deux ailiers (Yoann Huget et Benjamin Fall) et pas d'arrière alors que Maxime Médard et Jean-Marcellin Buttin ont été renvoyés chez eux lundi soir.

Saint-André a laissé entendre que le n°15 reviendrait à Yoann Huget, qui a "fait 50% des matches à l'arrière avec le Stade Toulousain".

Pour le reste, il a expliqué que Mathieu Bastareaud "avait gagné sa place" parce qu'il "(avait) fait des bons matches avec Toulon et, sincèrement, une bonne séance hier (lundi) et (avait) montré des choses très intéressantes."

Reste à savoir s'il ira jusqu'au bout et titularisera l'exclu du XV de France depuis le Tournoi 2010 au risque de démanteler la paire Florian Fritz-Maxime Mermoz si brillante en novembre.

La composition du XV de départ sera annoncée vendredi matin.

Edité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant