Six Nations: Philippe Saint-André livre une liste pragmatique

le
0

par Mathieu Baratas

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Le sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André, a bâti sa première liste de 23 joueurs en tenant compte du statut des mondialistes, de la forme du moment et des qualités de l'Italie, premier adversaire lors du Tournoi des Six Nations, le 4 février au Stade de France.

Pour compenser le manque de temps de préparation, le manager des Bleus a choisi de faire confiance à 17 vice-champions du monde, parmi lesquels 14 étaient titulaires lors de la finale perdue à Auckland contre les All Blacks (8-7).

Le nouveau patron du XV de France a toutefois intégré, "à dose homéopathique", deux débutants au niveau international, le deuxième ligne Yoann Maestri et le centre Wesley Fofana.

Parmi les mondialistes présents au stage, ne figurent pas dans cette liste les avants Luc Ducalcon, Fabien Barcella, Julien Pierre, Fulgence Ouedraogo et l'arrière Alexis Palisson.

En raison de leur forme du moment, les piliers David Attoub et Vincent Debaty, l'ouvreur Lionel Beauxis et l'ailier Julien Malzieu ont gagné leur sélection après des éclipses plus ou moins longues.

"C'est assez cohérent. Alexis Palisson peut être très déçu car c'est le seul titulaire qui sort de cette liste. On a des joueurs en forme aussi comme Beauxis et Malzieu. Il y a deux jeunes à zéro sélection et à fort potentiel que sont Maestri et Fofana", a expliqué Philippe Saint-André devant la presse.

"On va essayer de se servir de la base des mondialistes et à dose homéopathique penser à des jeunes à gros potentiels qui, on espère, seront des tauliers dans quatre ans", a-t-il ajouté.

Absent du stage de trois jours au Centre National de rugby (CNR) de Marcoussis de dimanche à mercredi, le pilier du Stade Français David Attoub (1 sélection) n'avait plus été appelé depuis une tournée en juin 2006.

"Pour ceux qui suivent le Top 14, ce n'est pas une surprise. Il fait un début de saison exceptionnel avec le Stade Français qui a retrouvé énormément d'assise en mêlée fermée", a justifié l'ancien manager de Sale et de Toulon.

LES JOUEURS REPARTIS EN CLUB

La convocation d'Attoub, un pilier droit de métier, se justifie au regard "des points forts de l'Italie, les bases et la mêlée".

Pour rivaliser dans ce secteur, le staff n'a pas hésité à renforcer le côté droit de la mêlée tricolore avec la présence du taulier Lionel Nallet et du jeune Yoann Maestri, deux deuxième lignes "puissants".

"On a fait un groupe compétitif par rapport aux qualités de l'Italie. J'avais envie d'avoir deux piliers droits d'expérience et très spécifiques à ce poste. En deuxième ligne, Nallet apporte énormément comme Maestri", a-t-il expliqué.

A la différence des Italiens rassemblés en stage durant deux semaines jusqu'à la rencontre, comme les Celtes et les Anglais, les Français n'auront pas l'occasion de travailler les repères collectifs.

"J'aurai préféré les avoir à Marcoussis cet après-midi et demain pour faire des séances. Ce n'est pas le cas. C'est toute la complexité du rugby français. Mais on ne va pas se plaindre", a remarqué Saint-André.

Alors que les autres championnats - Ligue Celtique, Premiership, championnat italien - font relâche, le Top 14 jouera la 16e journée. Excepté les six Clermontois et une partie des huit Toulousains, les internationaux tricolores risqueront la blessure sur le pré.

"Je vais remercier les entraîneurs qui ne font pas jouer un joueur de la liste des 23. Après, je les comprends. Il y a des entraîneurs de club qui sont sous pression", a-t-il ajouté.

Malgré ces contraintes qu'il connaissait et acceptait, Philippe Saint-André s'appuie sur l'expérience et la cohésion des mondialistes pour afficher ses ambitions.

"Nous avons une revanche à prendre (défaite 21-22 à Rome en 2011-NDLR). Les Italiens seront en stage pendant deux semaines. Ce sera une équipe bien préparée, bien organisée, bien structurée. On sait qu'ils sont puissants. Nous avons essayé de trouver une 'balance' entre puissance et réactivité", a-t-il dit.

Edité par Olivier Guillemain et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant