Six Nations: Philippe Saint-André dresse un bilan mitigé

le
0
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ DRESSE UN BILAN MITIGÉ DU PARCOURS DES BLEUS DANS LE SIX NATIONS
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ DRESSE UN BILAN MITIGÉ DU PARCOURS DES BLEUS DANS LE SIX NATIONS

par Mathieu Baratas

CARDIFF (Reuters) - Amer, le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André a dressé samedi un premier bilan mitigé du Tournoi des Six Nations après la défaite 16 à 9 face au Pays de Galles, au Millennium Stadium.

"Ce qui est sûr, c'est qu'on a un goût amer de ce Tournoi. On ne peut se satisfaire de deux victoires et d'un match nul. On ne va que progresser. Le contenu du Tournoi n'est pas mal. Le résultat et le classement ne sont pas satisfaisants", a dit l'entraîneur du XV de France en conférence de presse.

Après les victoires face à l'Italie (30-12) et l'Ecosse (23-17) combinées au nul contre l'Irlande (17-17) et la défaite face à l'Angleterre (24-22), le XV de France termine sur une seconde défaite et conclut son plus mauvais Tournoi depuis 2001.

"Au lieu d'un Tournoi réussi, on a un Tournoi très, très moyen", a commenté Saint-André.

Interrogé sur la prestation de son équipe face aux Gallois, le sélectionneur a apprécié la prestation défensive des Bleus tout en regrettant dans les erreurs qui n'ont pas permis de s'imposer samedi, comme lors des deux rencontres précédentes.

"C'était un match de haut niveau qui s'est joué sur des petits détails. On a été agressif défensivement et on a bien entamé la rencontre. On prend un essai sur perte de balle. Je ne peux pas remettre en cause l'investissement, l'abnégation de ce groupe. Une interception contre l'Irlande, deux turnover contre l'Angleterre, un turnover aujourd'hui", a-t-il répondu.

"ON N'A PAS SU PRENDRE LE SCORE"

Dans son analyse du scénario du match, l'entraîneur du XV de France a surtout souligné les occasions gâchées par ses joueurs et leur incapacité à marquer dans les temps forts.

"On n'a pas lâché. On les a agressés. Entre la 45e et la 60e, ils étaient en plein doute. On avait des temps forts. On aurait pu les titiller plus et prendre le score. On n'a pas su le faire", a-t-il dit.

"On oublie deux fois de faire la passe. Une pénalité qu'on peut prendre et on n'est pas loin de marquer un essai, un drop-goal raté dans un temps fort. On les a fait douter sur une percée de (Wesley) Fofana. On savait que ce match allait être dur. On a été plus qu'intéressant aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Saint-André reste toutefois positif en évoquant l'avenir de cette équipe et du plan de jeu mis en place depuis sa prise de fonction en décembre.

"La frustration n'est pas là aujourd'hui. C'était un match de haut niveau qui se joue à pas grand-chose. On a jeté par la fenêtre deux victoires contre l'Irlande et l'Angleterre. Aujourd'hui, il nous manque de la lucidité sur deux ou trois actions. On aurait dû les faire douter encore plus", a-t-il considéré.

"On dit que c'est dans les défaites que les grandes équipes se forgent. On va partir sur un nouveau cycle en Argentine (lors de la tournée de juin-NDLR). Certains arrêtent, les cadres seront au repos. On va repartir avec une nouvelle génération. L'Argentine est le vrai, vrai départ", a-t-il appelé de ses voeux.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant