Six Nations: Parra-Michalak, une troisième charnière contestée

le
0
PARRA-MICHALAK, NOUVELLE OPTION TESTÉE POUR LA CHARNIÈRE
PARRA-MICHALAK, NOUVELLE OPTION TESTÉE POUR LA CHARNIÈRE

par Cécile Grès

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - En associant Morgan Parra et Frédéric Michalak face à l'Irlande samedi, Philippe Saint-André a continué à tâtonner sur le choix de sa charnière, avec une troisième formule testée depuis le début du Tournoi des Six Nations.

Est-ce là la preuve que le XV de France manque cruellement de solutions, après trois défaites en autant de matches? Non d'après le sélectionneur.

"Depuis la tournée d'été, ce sont exactement les mêmes quatre joueurs qui sont dans le groupe des 23 et qui composent la charnière, alors on ne peut pas dire que je ne stabilise pas, on travaille et on construit, c'est tout", a tenté de justifier Saint-André jeudi, en conférence de presse.

Après avoir privilégié la continuité en titularisant sa charnière des tournées d'été et d'automne, Maxime Machenaud et Michalak, pour l'Italie et le Pays de Galles, le sélectionneur avait finalement décidé d'associer à nouveau Parra et François Trinh-Duc pour l'Angleterre.

"Maxime a énormément joué avec le Racing et les Bleus, il est jeune, il découvre le haut niveau. Il a une période où il est moins en confiance. Quant à Fred, il a besoin de se régénérer un peu", avait-il justifié avant le déplacement à Twickenham.

Jeudi matin, Saint-André a essayé d'expliquer, sans convaincre, la sortie de Trinh-Duc, pourtant bon et efficace face aux Anglais.

"J'en ai parlé avec François, il sait pourquoi il est remplaçant, ce n'est pas une punition, il a lui-même déclaré dans la presse qu'il n'était pas complètement satisfait de sa défense à Londres", a dit le sélectionneur.

"DÉCONCERTANT"

"L'entrée de Michalak face à l'Angleterre a peu impressionné et il s'est fait intercepter trois passes, alors le fait qu'il soit titulaire à la place de Trinh-Duc -qui a bien joué- est tout à fait déconcertant", a analysé un journaliste du quotidien Irish Times.

Saint-André a cependant défendu son demi d'ouverture et son choix de le titulariser à la place du Montpelliérain.

"C'est le numéro un. Mais ça fait 12 mois non stop qu'il est en compétition, entre l'Afrique du Sud, son retour en France où il a rejoint directement les Bleus pour la tournée d'été, puis Toulon où il joue le Top 14 et la Coupe d'Europe, puis de nouveau les Bleus pour la tournée d'automne et le Tournoi" a énuméré le sélectionneur.

Dans ce cas, pourquoi titulariser Michalak?

"Avant l'Angleterre, il n'a pas joué avec Toulon, puis à Twickenham, il était remplaçant tout comme pour le match du RCT face à Toulouse la semaine dernière, il a récupéré de la fraîcheur et de la vivacité", a répondu Saint-André.

Parra et Michalak n'ont joué qu'une seule fois ensemble, face aux Samoans lors du dernier match de la tournée d'automne.

"On évolue ensemble depuis l'été dernier, on alterne toujours les associations à l'entraînement alors on se connaît quand même un peu. Après, c'est sûr que ça ne remplace pas un match..." a avoué Parra.

Alors que Trinh-Duc a quitté le XV de départ, le Clermontois, lui, reste et confirme, mais ça ne l'émeut pas plus que ça.

"Les décisions du coach ne me regardent pas, ce n'est pas mon problème" a-t-il tranché.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Pierre Sérisier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant