Six Nations: Morgan Parra revient aux affaires

le
0
LE RETOUR DE MORGAN PARRA
LE RETOUR DE MORGAN PARRA

par Cécile Grès

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Après des semaines de frustration, Morgan Parra retrouvera samedi le poste de demi de mêlée titulaire et n'a pas été long à revendiquer les commandes du XV de France pour le "crunch" contre l'Angleterre, samedi à Twickenham.

Ecarté depuis juin dernier au profit de Maxime Machenaud, celui qui fut le n°9 préféré de Marc Lièvremont et compte 48 sélections à tout juste 24 ans était émoustillé jeudi après l'annonce de sa titularisation avec François Trinh-Duc, cinq ans jour pour jour après leur premier match ensemble en charnière, face à l'Angleterre déjà.

"François a les crocs, comme moi. Ça fait longtemps qu'il n'a pas démarré un match mais ce n'est pas parce qu'on a un passé commun que ça va marcher samedi", a-t-il noté.

Puis très vite, le naturel de ce joueur de caractère a repris le dessus sur la prudence.

"Si j'avais pu enchaîner les matches, ça aurait été plus facile. On peut s'entraîner à buter mais ça n'a rien à voir avec la confiance et l'expérience cumulées face aux poteaux au fil des matches", a-t-il regretté.

EGO SENSIBLE

Morgan Parra est réputé pour avoir l'ego sensible et s'est lancé dans un discours de chef de meute, convaincu qu'il peut jouer les sauveurs après un début de Tournoi raté avec deux défaites en deux matches.

"Que chacun fasse son boulot individuellement déjà et qu'on soit ensuite tous solidaires", a-t-il tranché au moment d'évoquer les pistes pour quitter Londres avec une victoire.

En bon meneur, il se défend de toute nervosité. "Pas du tout, je m'attendais à ce qu'on me tanne avec la concurrence et mon cas individuel alors je m'étais préparé à être sur la défensive mais en fait ça va", a-t-il assuré.

Son discours s'oriente très vite sur l'ensemble de l'équipe.

"On n'a rien à perdre, on nous promet d'en prendre 50, on nous voit perdre à 100%, on va se servir de ça parce qu'on veut éviter quand même de passer pour des cons en ne gagnant aucun match du Tournoi", a-t-il dit.

"On s'est mis dans la merde tous ensemble, à nous de nous sortir de cette galère tous ensemble. Si la France gagne, ça voudra dire qu'on aura réussi à répondre présent et à prouver qu'on a du talent alors que si on sombre il faudra encore une fois se remettre en question."

Edité par Jean-Paul Couret et Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant