Six Nations: les vainqueurs de l'Italie à Cardiff

le
0
WENCESLAS LAURET TITULAIRE CONTRE LE PAYS DE GALLES
WENCESLAS LAURET TITULAIRE CONTRE LE PAYS DE GALLES

PARIS (Reuters) - La France se déplacera à Cardiff vendredi soir pour un match charnière dans la quête d'un Grand Chelem dans le Tournoi des six nations avec le XV vainqueur de l'Italie à l'exception de Bernard Le Roux forfait et remplacé par Wenceslas Lauret.

La rencontre sera la troisième de la saison et la première à l'extérieur après deux victoires à domicile sur l'Angleterre (26-24) et l'Italie (30-10).

Au cours de la conférence de presse d'annonce de l'équipe, au Centre national du rugby de Marcoussis, le manager Philippe Saint-André a réaffirmé que les maîtres mots de sa préparation à la Coupe du monde 2015 étaient "équilibre" et "continuité".

Quant au choix de Wenceslas Lauret pour remplacer Bernard Le Roux de préférence à Ibrahim Diarra, Alexandre Lapandry, Virgile Bruni ou même Damien Chouly, il a répondu:

"Le Pays de Galles est l'équipe avec les Néo-Zélandais qui a le plus d'animation offensive après touche. On avait vraiment besoin d'un troisième ligne plaqueur-gratteur."

"Thierry (Dusautoir) est absent. On a eu des blessés. 'Wen' revient. Il a fait un match de qualité la semaine dernière avec le Racing. Donc avoir 'Wen' avec Yannick (Nyanga) et puis Damien (Chouly) sur le banc, ça a été un choix logique par rapport à l'équilibre de notre équipe."

Wenceslas Lauret, 24 ans, compte cinq sélections, la dernière lors de la défaite face à l'Afrique du Sud (19-10) en novembre dernier. Il s'était ensuite blessé.

Bernard Le Roux l'avait remplacé contre l'Italie et l'Angleterre mais a été victime contre l'Italie d'un KO qui entraîne automatiquement deux semaines de repos.

Dans le reste du pack inchangé, Saint-André à défendu sa décision d'aller affronter les Gallois avec un seul pilier droit de formation, Nicolas Mas, et trois gauchers, Thomas Domingo, titulaire, Yannick Forestier et Vincent Debaty sur le banc.

Quant à la reconduction des lignes arrières, le manager du XV de France a jugé qu'elles avaient montré de la complémentarité" pendant 60 minutes contre l'Italie, et "alternance dans le jeu en trouvant des solutions au près et au large".

Il a fait un cas particulier pour l'ouvreur Jules Plisson qui jouera à 22 ans son premier match international à l'extérieur au milieu des chants du Millennium stadium.

"Je pense qu'il a les épaules", a-t-il dit.

Il a en outre expliqué que sa décision de mettre trois trois-quarts et cinq avants sur le banc au lieu de deux et six comme contre l'Angleterre était purement tactique.

"On connaît la puissance des Gallois, on sait qu'ils attaquent énormément la zone 10. En plus de Jules, on a préféré avoir un demi d'ouverture sur le banc (Rémi Talès) parce que sur cette zone-là ça peut énormément piquer", a-t-il dit.

Comme à son habitude, Saint-André qui était surnommé "le goret" du temps où il était joueur et capitaine de l'équipe de France s'est refusé à toute déclaration d'intentions stratégiques.

"L'année dernière, au Stade de France, on avait été critiqué sur le fait qu'on avait usé énormément des ballons portés", s'est-il contenté de dire. "On ne gagnera pas à Cardiff en faisant des cocottes pendant 80 minutes".

Composition de l'équipe:

15-Brice Dulin, 14-Yoann Huget, 13-Mathieu Bastareaud, 12-Wesley Fofana, 11-Hugo Bonneval, 10-Jules Plisson, 9-Jean-Marc Doussain, 8-Louis Picamoles, 7-Wenceslas Lauret, 6-Yannick Nyanga, 5-Yoann Maestri, 4-Pascal Papé (capitaine), 3-Nicolas Mas, 2-Dimitri Szarzewski, 1-Thomas Domingo

Remplaçants: 16-Brice Mach, 17-Yannick Forestier, 18-Vincent Debaty, 19-Sébastien Vahaamahina, 20-Damien Chouly, 21-Maxime Machenaud, 22-Rémi Talès, 23-Gaël Fickou

Edité par Bertrand Boucey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant