Six Nations: les choix faciles de Philippe Saint-André

le
0
LE XV DE FRANCE RECONDUIT FACE À L'ECOSSE
LE XV DE FRANCE RECONDUIT FACE À L'ECOSSE

par Mathieu Baratas

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Dans la vie d'un sélectionneur du XV de France, rares sont les compositions d'équipe aussi faciles à faire que celle que Philippe Saint-André a concoctée pour affronter l'Ecosse, dans le Tournoi des Six Nations dimanche à Murrayfield.

Pour sa troisième annonce d'équipe depuis son arrivée aux commandes des Bleus, Philippe Saint-André a choisi de ne pas modifier l'équipe qui n'a pas pu jouer il y a dix jours contre l'Irlande en raison d'une pelouse gelée par endroits.

"On n'a pas hésité car on avait vraiment envie de voir cette équipe jouer contre l'Irlande", a-t-il dit mardi à la presse.

"On avait fait une bonne préparation. Les joueurs étaient vraiment prêts à rentrer. C'était vraiment difficile de changer l'équipe. C'était la logique par rapport à notre semaine de travail avant l'Irlande", a-t-il expliqué.

Le XV de départ aura une semaine supplémentaire de travail pour peaufiner des repères collectifs et affiner les détails.

Chez les avants, sept joueurs sur les huit titulaires étaient présents à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Seul le deuxième ligne toulousain Yoann Maestri (1 sélection) au côté de Pascal Papé fera figure de novice.

"Le seul moment où j'ai hésité, c'est en troisième ligne entre Julien Bonnaire et Louis Picamoles", a dit Philippe Saint-André.

La composition de la ligne d'arrières n'a guère fait débat que ce soit en comité de sélection ou en conférence de presse.

"GROS TEST"

Le patron des Bleus n'a pas été tenté d'adapter sa formation aux points forts écossais, à savoir la conservation de balle l'intensité de jeu et le jeu aérien.

"Les Écossais ont pas mal de particularités qui sont les mêmes que celle des Irlandais", a souligné Philippe Saint-André.

"Ils jouent beaucoup, ils sont bons dans les airs, en touche et dans la conservation du ballon. Les Écossais vont nous proposer beaucoup, beaucoup de jeu. On a préféré remettre la même équipe sachant que le coaching sera important", a-t-il dit.

En première ligne, les piliers Jean-Baptiste Poux et Nicolas Mas encadrent le talonneur Dimitri Szarzewski, appelé par le sélectionneur à "devenir le numéro 1" après la retraite de Williams Servat à la fin de la saison.

Au côté du capitaine Thierry Dusautoir et d'Imanol Harinorqouy, le profil puissant du n°8 Louis Picamoles est préféré à celui plus polyvalent de Julien Bonnaire.

"La rentrée de Julien Bonnaire sera importante en deuxième mi-temps quand les Écossais conservent le ballon dans des zones et des limites de fatigue que l'on n'a pas l'habitude d'avoir", a-t-il expliqué.

Il a souligné l'importance du coaching en cours de rencontre. William Servat, Lionel Nallet et Julien Bonnaire, 34 ans de moyenne d'âge pour un total de 187 sélections, rentreront très vite pour apporter "de la puissance et de l'expérience".

Pour mener le jeu, la charnière composée du demi de mêlée Morgan Parra et de l'ouvreur François Trinh-Duc débutera une rencontre sous le maillot bleu pour la 17e fois.

Au centre, les deux partenaires de Clermont Aurélien Rougerie et Wesley Fofana, auteur d'un essai chacun lors de la victoire contre l'Italie (30-12), seront encore associés.

Le trio du fond du terrain -Julien Malzieu et Vincent Clerc aux ailes Maxime Médard à l'arrière- enchaîne une seconde rencontre de rang.

Frustrés par le report de France-Irlande, le staff et les joueurs sont impatients d'évaluer leur progrès, leur plan de jeu et leur état de forme face à une équipe d'Ecosse joueuse dans un stade de Murrayfield où le match sera disputé à guichets fermés.

"Ce sera un gros test pour nous dans la stratégie et physiquement, pour savoir si les joueurs n'ont pas perdu la grosse caisse de la Coupe du monde", a conclu Philippe Saint-André.

Composition de l'équipe:

15-Maxime Médard, 14- Vincent Clerc, 13-Aurélien Rougerie, 12-Wesley Fofana, 11-Julien Malzieu, 10-François Trinh-Duc, 9- Moran Parra, 8-Louis Picamoles, 7-Imanol Harinordoquy, 6-Thierry Dusautoir (capitaine), 5-Yoann Maestri, 4-Pascal Papé, 3-Nicolas Mas, 2-Dimitri Szarzewski, 1-Jean-Baptiste Poux.

Remplaçants: 16-William Servat, 17- Vincent Debaty, 18-Lionel Nallet, 19-Julien Bonnaire, 20-Julien Dupuy, 21-Lionel Beauxis, 22- Maxime Mermoz.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant