Six Nations: le XV de France veut sauver le soldat Michalak

le
0
LE XV DE FRANCE SOUTIENT FRÉDÉRIC MICHALAK
LE XV DE FRANCE SOUTIENT FRÉDÉRIC MICHALAK

par Jean-Paul Couret

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - En quelques critiques, un tweet et de fermes déclarations de soutien, Frédéric Michalak est devenu un emblème autour duquel le XV de France s'est rassemblé jeudi avant sa dernière bataille du Tournoi des Six Nations contre l'Ecosse.

Le tweet était signé de Pascal Papé.

"Et si on arrêtait de descendre Fred à qui vous léchiez les pieds en novembre et aujourd'hui ne mérite même plus une place en EDF" (ndlr: équipe de France), a écrit le deuxième ligne et capitaine de la sélection condamné à l'inactivité par une blessure.

Il répondait à une salve de critiques adressées à l'ouvreur du XV de France en Angleterre notamment mais aussi en France à cause de sa baisse de régime depuis le début du Tournoi.

En première ligne de cette offensive figure notamment Clive Woodward.

Le manager de l'équipe d'Angleterre championne du monde en 2003 a déclaré sur la BBC ne pas pouvoir croire que la France n'avait pas de meilleur ouvreur que Michalak et que continuer à le sélectionner causerait la perte de Philippe Saint-André.

Le sélectionneur du XV de France n'a pas manqué de répliquer après avoir une nouvelle fois titularisé Michalak pour le dernier match d'un Tournoi gâché par trois défaites, au risque de l'exposer aux sifflets du Stade de France.

"Woodward s'occupe de l'athlétisme depuis quatre ans, je ne remets pas en question son travail (...) Il ne sait pas que 80% des ouvreurs du Top 14 ne sont pas français", a-t-il dit.

"LES ANGLAIS, JE LES EMBRASSE"

Les équipiers de Michalak sont également montés au créneau.

"Fred n'a pas besoin de nous pour le défendre mais il sait ce qu'on pense de lui et c'est le plus important. Avec la carrière qu'il a faite et les matches qu'il faits et qu'il fera encore, Fred démontrera et démontre tous les jours le grand joueur qu'il est", a dit Yoann Maestri.

"Tomber sur Frédéric est assez facile, tomber sur quelqu'un comme ça par presse interposée, de l'extérieur, c'est assez petit", a ajouté le deuxième ligne.

"Tous ceux qui ont évolué dans un sport de haut niveau, tous ceux qui transpirent sur les terrains ou dans les gymnases savent que Dieu sait si c'est dur les performances".

Yannick Nyanga a jugé que si "la critique constructive est toujours salvatrice (...) la critique gratuite et complètement subjective (...) est inutile."

"Je dirai qu'il faut l'ignorer tout simplement (...) parce qu'on sait tous que c'est un grand joueur qui a énormément de talent, qui fait tout pour amener sa pierre à l'édifice", a-t-il ajouté.

"Quand on perd, ce n'est pas de la faute de Fred et quand on gagne ce n'est pas que grâce à lui. Il faut avoir de la mesure et pour ceux qui ne sont pas capables d'en avoir, c'est tant pis pour eux".

Frédéric Michalak, qui affiche une sérénité nouvelle depuis qu'il est revenu en équipe de France après une traversée du désert, a choisi de répondre aux critiques avec humour.

"Les Anglais, je les embrasse très fort et je leur dis à bientôt", a-t-il dit.

Edité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant