Six Nations: la France peut se sublimer, dit Dusautoir

le
0
THIERRY DUSAUTOIR ET LES BLEUS, PRÊTS À "RELEVER LE DÉFI" DE L'ANGLETERRE
THIERRY DUSAUTOIR ET LES BLEUS, PRÊTS À "RELEVER LE DÉFI" DE L'ANGLETERRE

par Mathieu Baratas

LONDRES (Reuters) - Le capitaine du XV de France Thierry Dusautoir a confiance dans les capacités de son équipe à "se sublimer" et à "relever le défi", samedi face à l'Angleterre à Twickenham, après deux défaites inaugurales dans le Tournoi des Six Nations.

Le patron des Bleus, qui a retrouvé sa fonction à la faveur du forfait de Pascal Papé, aborde une rencontre "pas simple" après les revers en Italie et contre le Pays de Galles.

"Cette semaine, j'ai vraiment senti une équipe qui a envie de montrer ce qu'elle a et ce qu'elle vaut surtout", a déclaré Thierry Dusautoir, plutôt souriant et décontracté, en conférence de presse vendredi à Londres.

"On est déçu de nos prestations après les deux premiers matches et ce n'est pas véritablement l'image qu'on veut montrer, pas celle de l'équipe de France non plus. Ce n'est pas le match le plus simple à jouer à Twickenham, mais c'est un défi qu'on est capable de relever."

"Le plus important, cette semaine, a été de se concentrer sur nous-mêmes, sur notre jeu et sur la confiance qu'on pouvait avoir en nos capacité de venir gagner à Twickenham", a-t-il martelé.

"OSER ET SE LÂCHER"

Malgré la forme des Anglais, vainqueurs de l'Ecosse puis en Irlande, Dusautoir parle donc de victoire en espérant un sursaut aussi bien dans le combat et la défense que dans le jeu.

Il cherche l'inspiration dans le quart de finale victorieux de la dernière Coupe du monde face à l'Angleterre (19-12), considéré comme un match référence dans l'agressivité.

"J'espère que ce sera la même chose. Mais ce n'est pas les mêmes équipes et notre équipe est jeune", a-t-il coupé avant de reconnaître que cette rencontre recelait "tous les ingrédients qui peuvent nous stimuler".

Ecartant l'idée que ses hommes puissent avoir peur de Twickenham et d'une éventuelle troisième défaite d'affilée, il a insisté sur la capacité des Français à "se sublimer".

"Je ne parlerai pas de trouille mais d'excitation. C'est un grand défi à relever pour le XV de France, un défi qui a déjà été relevé", a-t-il dit.

"Il faut oser, se décharger de la pression négative après deux défaites d'affilée. Il faut se détacher de cela et se lâcher. Il est nécessaire de prendre du plaisir pour gagner. Et on a toujours envie de se sublimer quand on joue le 'crunch'."

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant