Six Nations: Ecosse-France, un match charnière pour Saint-André

le
0
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ FACE À "UN MATCH CHARNIÈRE" DIMANCHE
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ FACE À "UN MATCH CHARNIÈRE" DIMANCHE

par Mathieu Baratas

EDIMBOURG (Reuters) - Philippe Saint-André a reconnu samedi que le XV de France se trouvait face à "un match charnière" à la veille du premier déplacement des Bleus dans le Tournoi des Six Nations en Ecosse.

"Le match de demain est très important. Quand on commence quatre semaines d'affilée, il faut commencer par une victoire. C'est mieux pour la confiance et l'état d'esprit. C'est beaucoup plus simple ensuite", a expliqué l'ancien entraîneur de Sale et de Toulon à l'occasion d'une conférence de presse.

"C'est un match charnière dans ce Tournoi des Six-Nations avant deux matches à domicile (face à l'Irlande le 4 mars et l'Angleterre le 11 mars, NLDR)", a-t-il ajouté.

Comme les joueurs du XV de France durant toute la semaine, Philippe Saint-André s'est montré élogieux à propos de l'Ecosse tout en restant méfiant.

"Les Écossais ont fait des énormes progrès. En Coupe du monde, ils perdent dans le 'money time' contre l'Argentine et mènent pendant une heure contre l'Angleterre. Dans le Tournoi, ils ont dominé les Anglais. Contre les Gallois, ils ont dominé la première mi-temps avant de subir. Ils rivalisent avec les meilleures nations dans les statistiques de possession et d'occupation", a analysé Philippe Saint-André.

MURRAYFIELD À GUICHETS FERMÉS

Interrogé sur le contexte de la rencontre, le nouveau patron des Bleus s'attend à un vrai test dans un Murrayfield à guichets fermés, "pour la première fois depuis 18 ans" pour un Ecosse-France.

"Le peuple et les supporters écossais croient aux chances de leur équipe. Il faudra mettre énormément d'intensité", a-t-il prévenu.

En guise de certitude, Philippe Saint-André a confié que la semaine de travail écoulée à Marcoussis le rendait confiant.

"La semaine a été longue et bonne. Ce qui est important est de monter dans le tempo, au niveau du combat et de l'intensité. Il faut mettre tous les ingrédients de combat, d'investissement et de discipline dans un match international."

Le sélectionneur tricolore a insisté ces derniers jours sur la capacité des Écossais à "mettre de l'intensité, du rythme et de temps de jeu et à conserver le ballon".

Le capitaine Thierry Dusautoir, qui se trouvait à ses côtés, a abondé dans ce sens tout en insistant sur "les points forts" des Français pour étouffer le XV du Chardon : "la conquête et la défense".

"On a montré qu'on était capable de tenir ce rythme et d'imposer le nôtre. Il faudra se positionner dans cette dimension physique et mentale", a précisé le Toulousain.

"On démarre un cycle de quatre matches. L'équipe s'est préparée pour venir jouer et gagner ici. L'objectif est clair", a-t-il conclu.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant