Six Nations: cinq changements, Mermoz sort du XV de France

le
0
CINQ CHANGEMENTS DANS LE XV DE FRANCE APRÈS DEUX DÉFAITES DANS LE TOURNOI DES SIX NATIONS
CINQ CHANGEMENTS DANS LE XV DE FRANCE APRÈS DEUX DÉFAITES DANS LE TOURNOI DES SIX NATIONS

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - Philippe Saint-André a procédé lundi à cinq changements parmi les 23 joueurs du XV de France avec pour éviction la plus significative celle de Maxime Mermoz et pour arrivée la plus inattendue celle du Sud-Africain, Antonie Claassen.

"Il était nécessaire de régénérer le groupe mentalement et physiquement", écrit-il dans le communiqué qui annonce les 23 joueurs retenus pour aller affronter l'Angleterre dans le Tournoi des Six Nations, le 23 février.

En dehors de celle du trois-quart centre Mermoz, les défaites contre l'Italie et Galles ont entraîné les évictions du pilier Yannick Forestier, du deuxième ligne Romain Taofifenua et des troisième ligne Damien Chouly et Fulgence Ouedraogo.

Outre le troisième ligne Claassen, les entrants sont le pilier Thomas Domingo, le deuxième ligne Christophe Samson, le troisième ligne Yannick Nyanga et l'ailier Vincent Clerc.

"Loin d'être une sanction vis-à-vis des joueurs qui nous quittent, nous voulons retrouver cet état d'esprit qui nous a permis de réaliser un beau mois de novembre. Il fallait se donner des options stratégiques supplémentaires", explique Saint-André.

Le sélectionneur fait un cas particulier de la sélection d'Antonie Claassen, troisième ligne de 28 ans, 1m91 et 106 kilos, qui n'a jamais été appelé en équipe de France.

"Antonie Claassen est le profil de joueur qui va nous apporter de la puissance et son déplacement dans le jeu", écrit-il.

"Polyvalent en 6 et en 8, nous le suivons depuis 15 mois à Brive, à Castres et avec les Barbarians français. Il est très bien intégré, parle couramment le français depuis les six années qu'il joue en France."

Les étrangers peuvent être sélectionnés s'ils sont nés en France, ou ont un parent ou grand-parent français, ou encore résident sur le territoire depuis 36 mois sans interruption, selon les règles internationales.

Saint-André rappelle ainsi que quatre étrangers ont porté le maillot du XV de France : le Sud-Africain Eric Melville (six sélections en 1990-1991), le Marocain Abdelatif Benazzi (78 de 1990 à 2001), le Sud-Africain Pieter De Villiers (69 de 1999 à 2007) et le Néo-Zélandais Tony Marsh (21 de 2001 à 2004).

"COMMANDO"

Saint-André a également des égards particuliers pour Fulgence Ouedraogo dont il explique qu'il est "incertain" et "doit passer un arthroscanner de l'épaule droite".

"Il nous faut nos joueurs à 100% pour aller à Twickenham. Après avis médical, il est préférable que Fulgence se soigne et se repose pour postuler aux deux derniers matches du Tournoi."

Il ne dit rien en revanche des autres évincés, Mermoz, Forestier, Taofifenua et Chouly.

Le retour de Vincent Clerc, forfait pour blessure contre l'Italie et Galles, est somme toute logique. Avec cet ailier supplémentaire, Wesley Fofana pourrait revenir au centre, son poste de prédilection.

Ceux de Yannick Nyanga et de Thomas Domingo, membres du groupe pour la tournée de novembre, le sont aussi.

L'épine dorsale 2-8-9-10-15 est préservée mais rien de ne dit que les demis titulaires contre l'Italie et Galles ne seront pas supplantés par Morgan Parra et François Trinh-Duc lors de l'annonce de l'équipe de départ la semaine prochaine.

Les 23 joueurs retenus sont à la disposition de leur club cette semaine mais ne joueront pas en Top 14 ce week-end. Ils se rassembleront à Marcoussis samedi.

"Face à des Anglais impressionnants de puissance et de pragmatisme, nous voulons mettre en place un véritable commando pour aller à Twickenham. Il nous faudra ce supplément d'agressivité qui fait que tu arrives le premier sur tous les ballons en l'air, au sol, et sur les zones de rucks", dit Saint-André.

"Nous ne lâcherons rien, nous irons à Londres avec cette volonté de mieux faire, de nous racheter vis-à-vis de nos supporters et de gagner ce match car je suis sûr que nous pouvons le faire."

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant