Six Nations: chez les Bleus, Harinordoquy garde Biarritz en tête

le
0
IMANOL HARINORDOQUY NE PEUT S'EMPÊCHER DE PENSER À BIARRITZ
IMANOL HARINORDOQUY NE PEUT S'EMPÊCHER DE PENSER À BIARRITZ

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - A Marcoussis pour préparer le déplacement du XV de France en Ecosse dimanche, dans le cadre du Tournoi des Six Nations, le troisième ligne aile Imanol Harinordoquy ne peut pas s'empêcher de penser à son club de Biarritz.

"C'est compliqué à vivre. Il n'y a pas un jour, même pas deux minutes qui passent sans que je pense au BO", a dit Imanol Harinordoquy en conférence de presse mercredi.

Actuellement en stage à Soustons, l'équipe de Biarritz vit une saison difficile. Avant-dernière du Top 14, elle est en position de relégable à huit journées de la fin et le capitaine du BO ne s'interdit donc pas d'appeler ses coéquipiers pour rester en contact.

"Je les appelle pour les sentir et savoir comment ça va, échanger, discuter et ne pas rester dans le flou. Le soir, après, je dors bien", explique Imanol Harinordoquy.

Titulaire en troisième ligne, dimanche à Edimbourg, l'international, qui compte 78 sélections, arrive à faire la part des choses même si la situation est "compliquée à gérer".

"Je suis en équipe de France. Je suis à 200% avec l'équipe de France pour préparer ce match. S'il y a avait un match avec Biarritz ce week-end, ce serait compliqué. Le fait d'être ici me donne le devoir de bien me préparer pour ce match face à l'Ecosse. Le meilleur moyen de ne pas gamberger est de gagner dimanche", a conclu Imanol Harinordoquy.

Mathieu Baratas, édité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant