Six morts dans des tirs de roquettes à Benghazi en Libye

le
0

BENGHAZI, Libye, 23 octobre (Reuters) - Des roquettes ont touché une manifestation contre un projet de l'Onu vendredi à Benghazi, deuxième ville de Libye, faisant six morts et une vingtaine de blessés, apprend-on de source médicale. Quatre ans après la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye est prise dans un conflit qui oppose le gouvernement reconnu par la communauté internationale et ses soutiens armés qui s'est installé dans l'est du pays, à un gouvernement rival mis en place par Aube de la Libye, qui s'est emparé de Tripoli, la capitale, l'an dernier. Vendredi, plus de 2.000 personnes s'étaient rassemblées vers la place al Kich de Benghazi pour manifester contre une proposition des Nations unies qui prévoit un gouvernement unitaire pour mettre fin à la crise, quand pas moins de sept roquettes se sont abattues sur la foule, indique-t-on de source hospitalière. Environ 25 personnes ont été blessés. Benghazi est l'un des fronts de la guerre que se livrent de nombreux camps en Syrie. Les forces de l'Armée nationale libyenne du général Khalifa Haftar y luttent contre une alliance de combattants islamistes et d'anciens rebelles anti-Kadhafi. Les bombardements et des tirs de roquette aveugles atteignent parfois les secteurs de la ville où résident les civils. La ville est divisées en secteurs contrôlées par des groupes armés rivaux. Dans certains endroits, la vie continue comme à l'accoutumée, les banques et les restaurants sont ouverts, tandis que d'autres quartiers ont été transformés en champ de ruines par les combats. (Ayman Al-Warfalli; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant