Six mois après la marée noire, BP profitable

le
0
La facture de la catastrophe du golfe du Mexique pourrait toutefois encore augmenter.

Six mois après la catastrophe de la marée noire dans le golfe du Mexique, BP refait sur­face. La compagnie britannique, désormais pilotée par l'américain Robert Dudley -qui a succédé à l'anglais Tony Hayward- a publié ce mardi un bénéfice net de 1,7 milliard de dollars pour le compte du troisième trimestre. Le géant pétrolier rebascule donc dans le vert, après la perte de 17 milliards de dollars au second trimestre, la plus importante jamais essuyée par une entreprise britannique. Un séisme financier dû aux provisions constituées pour parer au coût de la catastrophe industrielle et environnementale.

BP retrouve le chemin des profits, mais cette performance au troisième trimestre est trois fois moindre que celle affichée un an auparavant. De même, BP, qui a largement bénéficié de l'inflation du baril -près de 10 dollars en un an-, pointe loin derrière ses rivaux traditionnels: au troisième trimestre, Shell et Total ont dégagé un résultat net à haut

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant