Six Iraniens arrêtés pour avoir dansé sur «Happy» de Pharell Williams

le
2
Six Iraniens arrêtés pour avoir dansé sur «Happy» de Pharell Williams
Six Iraniens arrêtés pour avoir dansé sur «Happy» de Pharell Williams

Des jeunes femmes, non voilées, et des hommes dansant tout sourire sur le tube planétaire «Happy» de Pharell Wiliams, dans les rues de Téhéran. En Iran, la scène est considérée comme un «acte criminel».

Six Iraniens qui ont publié au début du mois sur Youtube la vidéo de leur clip ont été arrêtés ce 20 mai pour avoir «heurté la chasteté du public». Vu plus de 165 000 fois sur la plateforme de diffusion, le clip a attiré l'attention des autorités conservatrices de la République islamique. L'enquête a été confiée à la police et au ministère du Renseignement, qui a agi «en coordination» avec l'Autorité judiciaire. 

En Iran, où la charia fait loi depuis 1979, les femmes doivent avoir la tête couverte. Une «police des m?urs» est par ailleurs active pour veiller au respect de cette stricte règle. 

Un clip «vulgaire»

«Après (la diffusion d') un clip vulgaire qui a heurté la chasteté du public sur Internet, la police a décidé d'identifier ceux impliqués dans ce clip», détaille le Chef de la police de Téhéran, Hossein Sajedinia, à l'agence Isna. Ils ont avoué leur «acte criminel», poursuit l'homme. Selon Hossein Sajedinia, la vidéo du clip a été postée sur le web sans l'autorisation des six jeunes, par un couple qui les auraient piégés.   

Les Iraniens avaient réalisé un clip sur la célèbre chanson «Happy» de Pharell Williams

Twitter s'enflamme pour ces Iraniens

Les soutiens aux six jeunes arrêtés n'ont pas tardé. Le hastag (mot clé) #FreeHappyIranians (libérez les Iraniens heureux) est relayé ce mercredi par le réseau social Twitter par les internautes d'Iran, la diaspora et des particuliers du monde entier. Une page Facebook du même nom a également été lancée. Le chanteur Pharell Williams a lui même posté un message de soutien sur sa page Facebook, exprimant sa tristesse. 

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4208378 le mercredi 21 mai 2014 à 15:06

    j'espère que les journaux télévisés français parleront de ce scandale!

  • M1531771 le mercredi 21 mai 2014 à 14:00

    Ces muslims sont malades et en France nous avons la chance d'avoir des biens pensants qui en veulent encore plus !