Six Européens sur dix ne s'intéressent pas au scrutin européen

le
1
SIX EUROPÉENS SUR DIX NE S'INTÉRESSENT PAS AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES
SIX EUROPÉENS SUR DIX NE S'INTÉRESSENT PAS AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES

BRUXELLES (Reuters) - Six Européens sur dix déclarent ne pas s'intéresser aux élections du Parlement européen étalées du 22 au 25 mai dans les 28 Etats membres de l'Union, selon un sondage diffusé jeudi.

L'enquête, menée auprès de 9.000 personnes vivant dans douze pays de l'Union européenne par l'institut Ipsos-MORI (1), révèle que 62% des personnes interrogées disent ne pas s'intéresser du tout ni même un peu au scrutin.

Seuls 35% des répondants affirment par ailleurs qu'ils sont certains de se rendre aux urnes. En 2009, lors du précédent scrutin, la participation moyenne avait atteint les 43% des inscrits.

En Belgique, où le vote est obligatoire, ils sont 53% à se dire sûrs d'aller voter. La France (44%) et les Pays-Bas (41%) complètent ce podium du civisme européen. A l'inverse, les proportions les plus basses sont enregistrées en Grande-Bretagne (27%) et surtout en Pologne (20%).

Le sondage a également soumis les dirigeants européens au jugement des opinions publiques.

La chancelière allemande Angela Merkel ressort avec la plus forte popularité, 51% des répondants disant avoir une image positive. Le président français François Hollande ferme la marche avec 20% d'opinions positives et 32% d'opinions négatives - le plus fort score de désapprobation pour un dirigeant européen.

Les élections européennes doivent désigner les 751 eurodéputés du Parlement européen pour la mandature 2014-2019.

Le choix des électeurs européens influencera également la formation de la future Commission européenne.

(1) le sondage a été mené en avril auprès de 8.833 personnes en Allemagne, Belgique, Croatie, Espagne, France, Grande-Bretagne, Hongrie, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne et Suède.

(Luke Baker, Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le jeudi 8 mai 2014 à 17:41

    Les polonais ne sont pas reconnaissants, ils sont entré dans l'Europe pour en tirer un maximum et pouvoir circuler librement aux fins de travailler à bon compte ( Tout ça sur le dos des populations de l'Ouest qui croulent sous les impôts ) et maintenant ils ne sont plus de 20% à vouloir voter ( C'est pas gentil !!! ....)