Six chauffeurs d'UberPop interpellés à Paris

le
0
Le service UberPop est illégal depuis la loi Thévenoud du 1er janvier.
Le service UberPop est illégal depuis la loi Thévenoud du 1er janvier.

Le message est passé : être chauffeur pour Uber peut coûter cher, jusqu'à un an de prison. "Au cours du seul week-end dernier, six interpellations ont eu lieu" parmi des conducteurs utilisant le service UberPop pour transporter des passagers, a déclaré au Monde le commissaire de police Pierre-Étienne Hourlier. Le quotidien avance "de bonne source" qu'une trentaine de dossiers de particuliers exerçant comme chauffeur d'UberPop ont été transmis au procureur de la République par la préfecture de police de Paris. Une information non confirmée par le commissaire Hourlier.

Interpellés pour exercice illégal de la profession de taxi, les chauffeurs encourent jusqu'à un an d'emprisonnement, donc, ainsi que 15 000 euros d'amende, une suspension du permis de conduire pour cinq ans et la confiscation de leur véhicule.

UberPop illégal

UberPop est illégal depuis l'entrée en vigueur, le 1er janvier, de la loi Thévenoud encadrant les "VTC", véhicules de tourisme avec chauffeur. Mais continue de se développer à grande vitesse et de recruter de nouveaux chauffeurs, qui ne sont pas ses salariés mais perçoivent 75 % du prix des courses, prélevé auprès des clients par Uber.

La bataille juridique fait rage entre Uber et les représentants des taxis, l'entreprise estimant la loi Thévenoud contraire à la liberté d'entreprendre défendue par la Constitution.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant