Six ans de prison pour l'Iranien Jafar Panahi

le
0
Il était jugé pour sa participation à des rassemblements et pour propagande contre le régime. Le cinéaste de la «nouvelle vague» iranienne a également reçu l'interdiction de tourner des films pendant vingt ans.

Coup de massue dans le milieu du 7e art. Le cinéaste iranien de renom Jafar Panahi, proche de l'opposition, a été condamné à six ans de prison pour «participation à des rassemblements et pour propagande contre le régime», a annoncé lundi son avocate. Il a également été frappé d'une interdiction de réaliser des films, d'écrire des scénarios, de voyager ou de donner des interviews au cours des vingt années à venir. Un autre jeune réalisateur, Mohammad Rasoulof, qui travaillait sur un film avec Jafar Panahi, a reçu la même condamnation. Les deux cinéastes devraient faire appel.

Agé de 50 ans, Jafar Panahi, l'un des cinéastes de la «nouvelle vague» iranienne les plus connus à l'étranger, avait été arrêté le 1er mars dernier à son domicile de Téhéran avec seize autres personnes, dont sa femme et sa fille. La plupart avaient été libérées quelques semaines plus tard. Jafar Panahi, lui, avait fini par recouvrir la liberté fin mai, après le versement d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant