Situation des Roms : Martine Aubry va sortir du silence

le
1
Le Parisien affirme que la maire de Lille n'était pas informée du démantèlement d'un campement illicite, le 9 août dernier, dans la métropole. La patronne du PS doit s'exprimer sur le sujet la semaine prochaine.

Martine Aubry voit rouge. Selon Le Parisien , la présidente de la communauté urbaine de Lille n'a pas apprécié d'avoir appris par la presse le démantèlement d'un camps de Roms à Villeneuve-d'Ascq, le 9 août dernier. Selon le quotidien, la première secrétaire du PS n'a pas été personnellement prévenue par le préfet Dominique Bur et serait «en colère» contre Manuel Valls. «Je suis d'autant plus désagréablement surprise de la manière dont ça s'est passé cette fois», a lancé la patronne du PS, selon des propos rapportés par le journal. «Il y a de la place en France pour accueillir dignement ceux qui sont là».

Au cours de l'été 2010, la maire de Lille était très en pointe dans le combat contre les démantèlements de camps ordonnés par le ministère de l'Intérieur de l'époque. La métropole lilloise qu'elle préside avait notamment voté un moratoire contre les expulsions, dans l'attente de solutions de relogement. Depuis, le nombre de Roms a triplé dan...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GTI16 le dimanche 19 aout 2012 à 12:10

    Elle sortiera du silence surement quand elle aura cuvée...