Sissi déconseille les manifestations le 25 janvier en Egypte

le
0
    LE CAIRE, 22 décembre (Reuters) - Le président égyptien 
Abdel Fattah al Sissi a fermement déconseillé mardi à ses 
adversaires de manifester le 25 janvier prochain à l'occasion du 
cinquième anniversaire du début du soulèvement contre le régime 
de Hosni Moubarak, estimant qu'une nouvelle révolte risquerait 
d'anéantir le pays. 
    "Pourquoi est-ce que j'entends des appels à une nouvelle 
révolution? Pourquoi voulez-vous ruiner (le pays)? Je suis ici 
par votre volonté et par votre choix, et non pas contre votre 
volonté", a-t-il dit dans un discours à l'occasion de 
l'anniversaire de la naissance du prophète Mahomet, qui tombe 
cette année le 23 décembre. 
    "Regardez autour de vous, du côté de certains pays voisins, 
que je ne souhaite pas nommer, qui souffrent depuis 30 ans et 
n'ont pas réussi à se rétablir. Les pays qui ont été détruits ne 
s'en remettent pas". 
    Des organisations de l'opposition, dont les Frères musulmans 
(hors la loi), les familles de prisonniers politiques ainsi que 
des militants de gauche appellent à de grandes manifestations le 
25 janvier. 
    Alors chef des forces armées, Sissi a fait tomber début 
juillet 2013 Mohamed Morsi, membre des Frères musulmans et 
premier président démocratiquement élu en Egypte, à la suite de 
grandes manifestations de contestation contre son pouvoir. 
    Sissi a interdit les Frères musulmans et jeté en prison 
plusieurs milliers de membres de cette confrérie. 
 
 (Mostafa Hachem et Ali Abdelatti; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant