Sisco : le maire interdit le port du burkini sur la commune

le
3
Une femme expliquant au mégaphone à la presse les événements de la crique de Sisco, le 14 août.  
Une femme expliquant au mégaphone à la presse les événements de la crique de Sisco, le 14 août.  

Lors d'un conseil municipal extraordinaire, convoqué ce dimanche soir, le premier magistrat (PS) de Sisco a pris un arrêté interdisant « le port du burkini ainsi que de tout autre signe religieux distinctif dans les lieux publics ». Le texte a été voté à l'unanimité des présents, par 10 voix sur 14, en l'absence de 4 membres du conseil municipal. Après la « violente rixe », selon les mots du ministère de l'Intérieur, qui a éclaté samedi soir entre des Corses et des personnes d'origine maghrébine dans une crique à la sortie de Sisco, le maire (PS) de la commune, Ange-Pierre Vivoni, a décidé de « prendre des mesures ».

Conseil municipal extraordinaire

« Cette décision a été motivée par l'inquiétude de la population, compte tenu des graves événements de samedi. Nous avons vécu une catastrophe et nous ne souhaitons pas que cela se reproduise avec de nouveaux comportements provocateurs sur le territoire de notre commune », a confirmé Ange-Pierre Vivoni au Point.fr. Selon de nombreux témoignages de personnes présentes sur place samedi soir au moment des faits, l'altercation a été provoquée par une photo prise par des touristes alors que deux femmes se baignaient « en burkini et en djellaba ». Ce que l'enquête de flagrance, ouverte par le parquet de Bastia et confiée à la section de recherches de la gendarmerie, devra confirmer.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 il y a 4 mois

    il faut qu'à ce décret soit adjoint une amende de 10000€ et non pas 130€ comme pour leur burka (les sacs poubelles)

  • M940878 il y a 4 mois

    décret à généraliser sur tout le territoire

  • M3039634 il y a 4 mois

    Que la Corse reste la Corse ! Les Etrangers doivent tous respecter nos moeurs et notre culture. C'est que souhaite une très grande majorité de Français.