SIPH veut développer sa production de caoutchouc au Libéria

le
0
(Commodesk) Le groupe français SIPH (Société internationale de plantations d'hévéas), producteur de caoutchouc naturel implanté en Afrique de l'Ouest, renforce ses positions au Libéria. L'entreprise a annoncé le 24 janvier l'acquisition de 40% de Cavalla Rubber Corportation (CRC), portant ainsi sa participation à 100%. Parallèlement, un nouveau contrat de concession entériné par le Parlement libérien permettra à CRC d'augmenter ses superficies exploitables dans le comté du Maryland, à 35.000 hectares contre 8.000 actuellement. Selon SIPH, 5.000 hectares seront consacrés à l'hévéaculture paysanne.

Pour SIPH, dont 20% du capital sont détenus par Michelin, la perspective d'étendre progressivement de 27.000 hectares ses plantations libériennes est loin d'être négligeable : en 2011, le groupe détenait au total 52.000 hectares répartis entre la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Nigeria et le Libéria, pour une production annuelle de 64.000 tonnes de caoutchouc, dont 5.000 sur son site du Libéria.

Cette annonce reflète la dynamique de la filière du caoutchouc naturel en Afrique de l'Ouest, même si la production mondiale reste à plus de 90% concentrée sur l'Asie du Sud-Est. Le Liberia a sur ses terres la plus grande plantation au monde, celle de Harbel, 76.000 hectares, concession du fabricant américain de pneus Firestone et premier employeur du pays. Un modèle économique très différent de ce qui prédomine en Indonésie ou en Thaïlande, où la production est surtout issue de petites exploitations familiales.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant