Singapour interdit un journal lié à l'EI

le
0
    SINGAPOUR, 22 juillet (Reuters) - Singapour a interdit 
vendredi la distribution et la possession du journal Al Fatihin, 
lié à l'Etat islamique (EI), alors que le gouvernement de la 
cité-Etat craint des attentats. 
    "L'EI est un groupe terroriste qui pose une sérieuse menace 
à la sécurité de Singapour", a déclaré vendredi dans un 
communiqué le ministère des Communications et de l'Information.  
    "Al Fatihin est encore une nouvelle étape de l'EI pour 
diffuser sa propagande à l'étranger, avec une intention claire 
de radicaliser et recruter des habitants d'Asie du Sud-Est", 
a-t-il ajouté. 
    Le journal, lancé le 20 juin dans le sud des Philippines, 
est distribué également à Bruneï, en Indonésie, en Malaisie et à 
Singapour, indique le journal Straits Times. Al Fatihin, qui 
signifie "le conquérant", est publié en langue indonésienne, 
très proche du malais qui est parlé à Singapour, a précisé 
Yaacob Ibrahim, ministre en charge des affaires musulmanes. 
    Toute personne arrêtée en possession ou en train de 
distribuer le journal risque jusqu'à quatre ans d'emprisonnement 
et une amende de 7.380 dollars (6.698 euros). 
    Un expert du terrorisme à l'université Nanyang de Singapour, 
Rohan Gunaratna, a toutefois relevé que Al Fatihin était surtout 
diffusé en ligne et visait essentiellement des lecteurs en 
Indonésie et en Malaisie. 
    Singapour a par ailleurs jugé au début du mois sa première 
affaire de financement du terrorisme et condamné quatre 
Bangladais pour des peines allant de deux à cinq ans de prison. 
  
 
 (Masayuki Kitano et Marius Zaharia; Laura Martin pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant