Sinaï-Londres n'exclut pas l'engin explosif comme cause du crash

le
0

LONDRES, 4 novembre (Reuters) - Le gouvernement britannique n'a pas exclu mercredi que l'Airbus A321 de la compagnie russe Metrojet qui s'est écrasé samedi matin dans le Sinaï égyptien avec 224 personnes à bord ait été détruit par un engin explosif. "L'enquête étant toujours en cours, nous ne pouvons dire catégoriquement pourquoi l'avion russe s'est écrasé", déclarent les services du Premier ministre David Cameron dans un communiqué. "Mais, à mesure que les informations arrivent, nous nous inquiétons du fait que l'avion pourrait bien avoir été mis à terre par un engin explosif", a-t-il ajouté. L'Airbus de Metrojet avait décollé de Charm el Cheikh, station balnéaire sur la mer Rouge à la pointe sud du Sinaï, et se rendait à Saint-Pétersbourg en Russie. Par mesure de précaution, le gouvernement britannique a décidé que les vols au départ de Charm el Cheikh à destination du Royaume-Uni seraient retardés pour permettre à une équipe de spécialistes britanniques, actuellement en chemin, de faire une évaluation des mesures de sécurité mises en place à l'aéroport. (Stephen Addison; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant