Simulation de trois attentats et deux prises d'otages en région parisienne

le
0
Plus de 1300 policiers et secouristes ont été mobilisés ce vendredi à Paris, Massy, Beynes et Saclay pour tester l'efficacité des secours et des autorités au cours de trois attentats et deux prises d'otages.

Tester l'efficacité des secours et des plus hautes autorités de l'État face à un scénario de crise majeure frappant la région parisienne : vendredi matin, le ministère de l'Intérieur et la préfecture de police ont simulé trois attentats de type NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique) ainsi que deux prises d'otages dans le cadre d'une exercice d'une ampleur exceptionnelle.

Selon un scénario s'inspirant des attaques de Bombay en novembre 2008, l'exercice met en scène un groupe de fondamentalistes religieux venus d'Angleterre frappant Paris et sa couronne au même moment. Au cours d'un colloque universitaire à l'Ecole militaire, un kamikaze asperge l'assistance d'un neurotoxique de type sarin avant de se faire exploser, tandis qu'un autre terroriste diffuse un produit similaire et fait sauter un train accueillant une exposition itinérante en gare de Massy-Palaiseau et qu'un troisième complice fait éclater une bombe sale au centre d'essais des propulseurs d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant