Simplication de l'Etat : Matignon dévoile une quarantaine de mesures mercredi

le
18
Simplication de l'Etat : Matignon dévoile une quarantaine de mesures mercredi
Simplication de l'Etat : Matignon dévoile une quarantaine de mesures mercredi

Selon le Monde, Jean-Marc Ayrault doit rendre public mercredi, près de quarante mesures qui visent à moderniser et à simplifier l'action de l'État. Ce plan succède à la RGPP et au non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite instauré par Nicolas Sarkozy.

Quelques unes de ces mesures ne sont pas des surprises. Au cours du printemps, le gouvernement avait déjà affiché sa volonté de réformer la politique familiale et de simplifier les normes. D'autres sont inédites et touchent largement les particuliers.

Le quotidien révèle que les cartes nationales d'identité verront ainsi leur durée de validité passer de dix à quinze ans. Certains documents administratifs, comme les cartes grises, pourront s'acheter en ligne.

Si l'administration ne répond pas, c'est qu'elle est d'accord

Selon le journal du soir, le choc de simplification va être acté. François Hollande, au cours de sa conférence de presse de mai dernier avait émis évoqué «l'accord tacite» comme nouvelle façon pour l'administration de répondre à une requête. Avec les nouvellesdispositions, lorsque les services de l'Etat ne répondront pas à une demande, celle-ci sera considérée comme acceptée.

Le Monde révèle aussi que la création d'entreprise sera facilitée. Le dépôt des actes de création des sociétés commerciales va disparaître et le coût de l'immatriculation au registre du commerce et des sociétés va baisser.

Au sein de l'administration, la simplification va aussi devenir le nouveau mot d'ordre. L'usage des circulaires, ces documents faisant le lien entre Paris et les différents échelons territoriaux, sera limité. Le quotidien avance même qu'elles seront limitées à «cinq pages maximum».

Selon le Monde, dans les quarante dispositions qui seront présentées demain, certaines devraient s'inspirer du rapport Queyranne (du nom du président PS de la région Rhône-Alpes). Ce document préconise de réformer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le mercredi 17 juil 2013 à 23:08

    Bon vent Mr Zéro et son gouvernement, quand vont-ils traiter des vrai problèmes ? C'est quoi une simplication, n'est-ce pas plutôt simplification ?

  • achemena le mercredi 17 juil 2013 à 09:46

    comme d habitude on traite les sujets gadgets et on evite soigneusement l essentiel

  • lukefr le mercredi 17 juil 2013 à 09:29

    oui car aussi depuis un an, on a pas beaucoup agi!

  • fortunos le mercredi 17 juil 2013 à 08:57

    Apres 10 ans de pouvoir UMP ou on a que parlé,il est grand temps d 'agir

  • banquito le mercredi 17 juil 2013 à 08:51

    simplication? lapsus pour qualifier le gourvenement de simplet qui tente de s'impliquer? :-D

  • fquiroga le mercredi 17 juil 2013 à 08:45

    Méfiance. La "revolution informatique" n'a amené la réduction de fonctionnaires qu'elle aurait dû.....

  • Phillrug le mercredi 17 juil 2013 à 08:40

    Chaque mandature amène quelques simplifications qui ne constituent certainement pas un "choc".Ces mesures simplifient et réduisent en tout cas le travail des agents de l'état, il devrait donc y avoir en contrepartie des suppressions de postes , où sont-elles ?

  • sarestal le mercredi 17 juil 2013 à 08:29

    On pourrait diminuer le nombre de ministres au vu de l'indicateur "Quantité/Efficacité" ;-)

  • dcabon le mercredi 17 juil 2013 à 08:26

    Même les journaleux s'y mettent : c'est effectivement beaucoup plus simple de parler de simplication que de simplification. Pas de correcteur orthographique à la rédaction ? Membres de Bourso ! Mobilisons-nous ! :-)) Voilà une cause qui mérite d'être défendue :-))

  • M987700 le mercredi 17 juil 2013 à 08:25

    Même le titre de l'article bourso a été simplifié