Simone Pepe, seul en tête

le
0

Lorsque Simone Pepe a quitté la Juventus cet été pour le Chievo Vérone, il ne s'attendait certainement pas à être en tête de Serie A avant de retrouver les Bianconeri. C'est pourtant bel et bien le cas, et l'ex-Turinois pourrait même effectuer à cette occasion ses débuts en championnat avec le Chievo, après avoir marqué cette semaine en amical. Grand moment d'émotion à venir.

66 : non, pas comme la route mythique qui traverse les États-Unis. Il s'agit ici de 66 journées (sur 67) en tête de Serie A depuis le 27 novembre 2013. Un exploit qui nécessite de monter en voiture avec... Simone Pepe. L'aventure débute à Livourne quand la Juventus ravit la première place à la Roma grâce à un succès tranquille contre les Amaranto (2-0). 6 mois et 25 matchs plus tard, les Bianconeri sont encore en tête et accrochent ainsi leur troisième Scudetto consécutif. Un succès auquel notre conducteur n'a toutefois que très peu participé - deux apparitions seulement - en raison d'un détour prolongé à l'infirmerie. Mais qu'importe. Alors qu'on pense à un redémarrage compliqué après un changement de moteur lors de l'été (un Allegri pour un Conte), le Zèbre enclenche au contraire la vitesse supérieure. Avec au virage un quatrième Scudetto consécutif, empoché en ayant trusté la première place la bagatelle de 37 journées sur 38. Mais Simone n'y trouve toujours pas son compte avec à peine 12 matchs disputés en Serie A, et plie logiquement bagage vers l'est. Direction le Chievo Vérone où la saison débute par deux victoires et la prise du fauteuil de leader. 25+37+2 = 66. Le compte est bon : Simone a doublé la Vieille Dame.

L'amour fou


Pourtant, Simone Pepe aurait sans doute préféré rester confortablement installé au fond du bus bianconero. Ah ça, il l'aimait sa Vieille Dame ! Un amour pur, dès le premier coup d'œil et le passage obligé pour se présenter à la famille bianconera : "J'ai réalisé deux rêves en un mois. Jouer une Coupe du monde et jouer l'an prochain dans une grande équipe. C'est la Juventus, le club le plus prestigieux d'Italie. C'est son histoire qui le prouve, et elle ne peut certainement pas être effacée par une saison ratée." La cérémonie de mariage - à 10 millions d'euros en tout - est réussie pour la première recrue de l'ère Andrea Agnelli.

Simone espère alors remettre sa belle en valeur après s'être bien amusé avec ses potes Toto et Alexis à Udine – 41 buts cumulés à 3 lors de la saison 2009-2010. Malgré des temps de vache maigre, le couple est d'ailleurs heureux lors de sa première année de vie commune. Certes, le business familial bat de l'aile, mais Simone s'est démené comme un beau diable et il est certainement un des seuls irréprochables. Pour redresser l'affaire, un déménagement est toutefois orchestré dans une nouvelle…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant