Silvio Berlusconi renonce à se présenter en 2013

le
0
Le président du Conseil italien a désigné comme successeur le nouveau secrétaire national de son parti, Angelino Alfano, pour mener le centre-droit à la victoire. Il veut toutefois jouer un rôle en coulisses.

Silvio Berlusconi a pris sa décision. Poursuivi par la justice transalpine dans plusieurs affaires, dont une pour relations sexuelles avec une prostituée mineure, le chef du gouvernement italien ne se présentera pas aux élections législatives de 2013. «Si je pouvais, je quitterais (le pouvoir) maintenant», a déclaré Il Cavaliere, 75 ans en septembre prochain, lors d'une interview au quotidien de gauche La Repubblica publiée vendredi.

En avril dernier, lors d'un dîner avec des journalistes de la presse étrangère à Rome, il avait déjà évoqué cette possibilité, tout en laissant planer le doute sur ses véritables intentions. Il avait expliqué qu'il pourrait conduire la liste des prochaines élections, mais qu'il ne souhaitait avoir «aucun rôle opérationnel».

«A 77 ans, je ne peux plus être président du Conseil»

Depuis, le chef du gouvernement, affaibli par une cuisante défaite aux municipales, a confié début juillet les rênes de son parti, le Peuple de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant