Silvio Berlusconi enflamme la politique italienne

le
0
À quelques heures d'un vote crucial au Sénat qui constituera le premier pas vers sa déchéance parlementaire, Silvio Berlusconi a pris, mercredi après-midi, le pays à témoin pour l'inviter à réagir devant le «complot politique et judiciaire» dont il ferait l'objet, s'attirant une vive réaction du parti Démocrate.

La commission sénatoriale pour les immunités doit décider dans la soirée si l'ancien président du Conseil doit être déchu de son mandat parlementaire à la suite de la sentence du 1er août dernier de la Cour constitutionnelle le privant de tout mandat électif pendant une durée d'un à trois ans pour fraude fiscale.

La commission, composée de 15 sénateurs de gauche pour 8 de droite, devrait rejeter dans un premier vote les conclusions de son rapporteur Andrea Augelo (membre du PDL,) estimant qu'il n'y a pas lieu de retirer son immunité à Silvio Berlusconi. Dans la foulée, elle désignera un autre rapporteur, de gauche cette fois, pour présenter, la...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant