Silence, on rabote les retraites

le
20
Les pensions de retraite sont discrètement diminuées, révèle l'association Sauvegarde Retraites (illustration).
Les pensions de retraite sont discrètement diminuées, révèle l'association Sauvegarde Retraites (illustration).

Ah, le dossier des retraites... À peine refermé qu'il faut déjà le rouvrir. Et cela toujours pour la même raison : combler le déficit. Les gouvernements de droite et de gauche ont multiplié les réformes depuis des années sans atteindre cet objectif. Quant à la dépense, elle s'élève à 280 milliards par an. Soit un quart de la dépense publique ! "La contrepartie serait un niveau de pension élevé et garanti. Mais la réalité s'avère bien plus nuancée et même en nette contradiction avec ce discours convenu", décrypte Pierre-Édouard du Cray de l'association Sauvegarde Retraites. Pire, pour ce dernier : "Des techniques plus ou moins sophistiquées sont mises en place pour diminuer les retraites servies sans qu'il y paraisse trop." Sauvegarde Retraites les a listées dans une étude à paraître. Voici quelques exemples édifiants : Les régimes complémentaires Agirc et Arrco "La revalorisation des pensions est généralement indexée sur l'évolution des prix à la consommation. Mais dans les régimes complémentaires des salariés (Agirc et Arrco) - 14 millions de bénéficiaires -, elle est le plus souvent réalisée en dessous de l'inflation. De 1992 à 2001, alors que le taux d'inflation s'est élevé à 14,6 %, les pensions ont été revalorisées de 13,8 % à l'Arrco et de 9,7 % à l'Agirc. En parallèle, les pensions des retraités de la fonction publique ont été augmentées de 15 % (hors péréquation automatique...) ; c'est-à-dire légèrement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le mardi 27 jan 2015 à 14:25

    D'ici à peine une génération, malheureusement vous allez voir une déferlante de personnes agées pauvres qui sera le résultat de cette soit disante gestion "paritaire" qui n'en ai pas une; le niveau des retraites sera tellement bas que ceux qui n'auront pas acquis leur logement, n'auront même plus la possibilité de se loger! Il faut vite changer cette république bananière qui va conduire les français à la ruine avant qu'il ne soit trop tard, s'il n'est malheureusement pas déjà trop tard!

  • mlemonn4 le mardi 27 jan 2015 à 14:19

    Voilà ce à quoi ces castes de monarques et privilégiés servent, c'est une conception très particulière et orientée du bien public!!!!

  • mlemonn4 le mardi 27 jan 2015 à 14:17

    On le sait le privé continue de payer la facture pour les fonctionnaires! il faut rappeler que nous sommes gouvernés par des technocrates de fonctionnaires; cela ne les gênent absolument pas de spolier au jour le jour le privé car c'est linscrit dans leur gêne, leur sport national; ils dépensent et présentent la facture au privé; en même temps ils ne s'oublient pas et se soignent car eux ils ont droit aux à des régimes spéciaux de capilalisation qu'ils interdisent aux privé!

  • birmon le lundi 26 jan 2015 à 14:59

    Suivant mes calculs les retraites de la fonction publique ont perdu du pouvoir d"='achat au cours de la période mentionnée par Le Point et non le contraire comme ils le prétendent. De plus la plupart des fonctionnaires retraités sont assujettis à la CASA ce qui accentue la perte. On peut aussi citer la fiscalisation de l'allocation touchée pour les enfants élevés. Messieurs du Point un peu d'objectivité serait honnête.

  • birmon le lundi 26 jan 2015 à 14:53

    Les journalistes du Point qui bénéficient comme tous leurs pairs de privilèges fiscaux "monstrueux" tapent toujours sur les privilèges de la fonction publique. Cet article comporte une pique en forme d'inexactitude. Je suis retraité de la fonction publique, ingénieur j'aime bien les chiffres et je connais bien les questions budgétaires.

  • patjo47 le lundi 26 jan 2015 à 09:02

    Tout est dit ici sur le pillage des retraites du privé par les fonctionnaires et surtout ces voyous de syndicats.Il paraît que nous ne devons pas faire d'amalgame ! Alors qu attends l état pour dénoncer ces anomalies.

  • uran le dimanche 25 jan 2015 à 20:49

    Je suis ravi d'apprendre que grâce à la répartition mon argent m'a rapporté 14% par an. J'ai juste du mal à comprendre pourquoi ayant commencé à cotiser à 17 ans et demi, je ne suis pas plusieurs fois millionnaire en euros.

  • patjo47 le jeudi 22 jan 2015 à 09:33

    Et on nous parle de démocratie! SURTOUt pas d amalgame!Aucune chance d en faire ici et pourtant il ne faut pas parler des avantages considérables des fonctionnaires sur le privé. Une honte pour le pays qui méprise le secteur privé et n entreprend pas la moindre réforme sur le publique.

  • j.sallio le mardi 20 jan 2015 à 22:57

    Désormais on ne verse plus quand fonction de la première retraite du conjoint et de son imposition. S'ils ont assez d'argent, le conjoint ne touche pas la somme qu'il serait en droit de toucher. Il faut en laisser pour les autres, nos pauvres fonctionnaires ont peur à leur vieux jours.Ou est le calcul de retraite par répartition et un lissage des retraites.

  • j.sallio le mardi 20 jan 2015 à 22:53

    Tant que les fonctionnaires gangrèneront les finances de l'état français nous verrons toujours les gouvernements racketter les plus faibles pour engraisser une brochette de bons à rien. Pas étonnant que les caisses de retraite vont au clach, ce sont ceux qui cotisent le moins et le moins longtemps qui se gavent.