Sika: une proposition sans Saint-Gobain, «pas acceptable» pour les héritiers

le
0
Logo de Saint-Gobain. (© E. Piermont / AFP)
Logo de Saint-Gobain. (© E. Piermont / AFP)

C'est clair et net. «Une proposition dans laquelle Saint-Gobain ne fait pas partie de la solution n'est pas acceptable», a déclaré Andreas Durisch, le porte-parole de la société de holding Schenker-Winkler (SWH), lors d'un entretien téléphonique avec l'AFP. Les membres de la famille continuent de considérer Saint-Gobain comme «un successeur idéal», a-t-il ajouté. «Ils ont signé un accord qui est valide.»

Bloc "A lire aussi"

Les héritiers du fondateur de Sika et les dirigeants de l'entreprise s'affrontent depuis début décembre 2014 autour de l'offre faite par Saint-Gobain pour racheter leurs parts.

Le groupe français de matériaux de construction avait alors proposé 2,75 milliards de francs suisses (2,6 milliards d'euros) à cinq héritiers du fondateur pour reprendre leur participation, qui se monte à 16,1% du capital, mais représente 52,4% des droits de vote, ce qui lui permettait ainsi de prendre le contrôle de la société sans avoir à lancer d'offre publique d'achat.

Les dirigeants de Sika, ainsi qu'une partie du conseil d'administration, s'étaient fermement opposés à cette transaction sur laquelle ils n'avaient pas été consultés, avant d'organiser la riposte avec l'appui d'actionnaires minoritaires, dont la fondation Bill & Melinda Gates.

Lors de l'assemblée générale du groupe qui s'est tenue la

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant