Signes d'amélioration pour le marché du travail américain

le
2
RELATIF REBOND DE L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE FIN 2012
RELATIF REBOND DE L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE FIN 2012

par Steven C. Johnson

NEW YORK (Reuters) - Le secteur privé aux Etats-Unis a créé en décembre un nombre d'emplois bien supérieur aux attentes, signe d'un relatif rebond de l'économie américaine à la fin de l'année 2012 en dépit des grandes incertitudes soulevées par le "mur budgétaire" ("fiscal cliff").

Le secteur privé américain a créé 215.000 emplois au mois de décembre, contre 133.000 attendu par les économistes interrogés par Reuters, montre jeudi l'enquête mensuelle du cabinet de conseil ADP.

"L'économie réelle rebondit, et les chiffres de l'emploi le confirment. Les marchés espèrent désormais que les dirigeants politiques ne vont pas tout gâcher", commente John Brady, de R.J. O'Brien & Associates à Chicago.

L'amélioration sur le front de l'emploi semble en effet se confirmer, même si les chiffres hebdomadaires publiés également jeudi par le département du Travail ont de leur côté montré une hausse des inscriptions au chômage la semaine dernière.

Celles-ci ont augmenté à 372.000 contre 362.000 (révisé) la semaine précédente. Ces chiffres incluent toutefois des estimations pour neuf Etats, dont la Californie et la Virginie, les chiffres exacts n'ayant pu être recueillis pendant la période des vacances de Noël.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 3,245 millions lors de la semaine au 22 décembre (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 3,201 millions la semaine précédente.

CRÉATIONS D'EMPLOIS ENCORE INSUFFISANTES

Un troisième rapport publié par le cabinet de conseil Challenger, Gray & Christmas signale de son côté une baisse des licenciements prévus par les entreprises en décembre, pour la première fois en quatre mois. Au total, en 2012, le nombre de suppressions d'emplois a été le plus faible depuis 1997, selon le cabinet.

Le dollar a réduit ses pertes contre le yen et accentué ses gains contre l'euro après ces statistiques, qui ont aussi fait passer les cours des Treasuries en territoire négatif.

Le département du Travail doit publier vendredi son rapport mensuel sur l'emploi. Des économistes interrogés par Reuters tablent sur 150.000 emplois créés en décembre, après 146.000 en novembre, et sur un taux de chômage stable à 7,7%.

En 2012, ce sont en moyenne 151.000 emplois par mois qui ont été créés de janvier à novembre inclus, un chiffre insuffisant pour faire baisser significativement le chômage.

Le marché de l'emploi pourrait par ailleurs être déstabilisé par les problèmes budgétaires en dépit de l'accord signé à Washington pour éviter le choc du "fiscal cliff".

Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9566237 le jeudi 3 jan 2013 à 17:10

    S'ils calculent le nombre de chômeurs comme en France, on a du souci à se faire pour l'avenir...

  • marshaka le jeudi 3 jan 2013 à 17:06

    Les magiciens américains des stats de l'emploi ont réussi à faire baisser le chômage avec des créations d'emploi ridicules, donc si les créations repartent, les USA vont avoir un chômage négatif, après les taux négatifs... à quand une dette négative ?