Sigma-Tau veut combiner ses actifs italiens avec Alfa Wassermann-sces

le
0

LONDRES, 20 octobre (Reuters) - Le laboratoire italien Sigma-Tau poursuit des discussions à un stade avancé en vue de vendre une partie de ses opérations en Italie à son compatriote Alfa Wassermann et créer un intervenant de poids dans les médicaments sans ordonnance, ont déclaré plusieurs sources proches du dossier. La famille Cavazza, propriétaire de Sigma-Tau, pourrait vendre jusqu'à 65% des actifs concernés, valorisables sans soute entre 500 millions et un milliard d'euros, a dit l'une des sources. Sigma-Tau pourrait nécessiter une nouvelle restructuration après une première vague de licenciements sur le site de Pomezia en 2011 et la fermeture de centres de recherche-développement à Milan et Caserte, a ajouté la source. Sigma-Tau conserverait le segment maladies rares et sa filiale américain Sigma-Tau Pharmaceuticals, qui pourraient ensuite être vendus pour plus d'un milliard d'euros, ont expliqué deux des sources. Sigma-Tau s'est refusé à tout commentaire. Alfa Wassermann, où la famille Golinelli est majoritaire, n'était pas disponible dans l'immmédiat. Alfa Wassermann, basé à Bologne, a réalisé un chiffre d'affaires proche de 400 millions d'euros en 2013 et emploie 1.370 personnes. Sigma-Tau a réalisé un C.A. proche de 700 millions d'euros en 2013 et emploie 1.900 personnes. L'Italie a enregistré pour 2,3 milliards de dollars de fusions et acquisitions dans le secteur pharmaceutique depuis le début de l'année. (Pamela Barbaglia, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant