Sieste et nuit, quelles différences ?

le
0
La qualité des nuits d'un enfant est en partie déterminée par le patrimoine génétique. » Un f?tus dort-il ?

Publiés fin mai dans la revue Pediatrics, les travaux de chercheurs de l'université Laval de Québec pourraient donner des clés de compréhension aux parents exténués par le sommeil trop léger de leurs jeunes enfants. Afin de mieux connaître les facteurs influençant le sommeil diurne et nocturne des jeunes enfants, l'équipe de la psychologue Evelyne Touchette a cherché à déterminer l'influence relative de la génétique et du mode de vie sur la durée d'endormissement des enfants en bas âge.

Les chercheurs québécois ont ainsi étudié le sommeil de 405 paires de jumeaux homozygotes ou " vrais jumeaux ", c'est-à-dire partageant le même génome, et de 586 paires de "faux jumeaux" hétérozygotes, aux génomes distincts, tous âgés de 6 mois à 4 ans. Les résultats montrent chez tous les enfants étudiés une variation du temps de sommeil...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant