Siemens signale une demande industrielle en baisse

le
0
LES RÉSULTATS TRIMESTRIELS DE SIEMENS EN LÉGER RECUL
LES RÉSULTATS TRIMESTRIELS DE SIEMENS EN LÉGER RECUL

MUNICH (Reuters) - Siemens a averti mercredi que la demande industrielle était en cours de ralentissement et annoncé une baisse de ses nouvelles commandes au titre de son premier trimestre.

Le géant industriel allemand a précisé que ses entrées de commandes avaient diminué de 3% sur la période allant d'octobre à décembre, à 19,141 milliards d'euros, un chiffre qui reste toutefois supérieur au consensus de marché (18,918 milliards).

"Pour le reste de l'année, nous n'attendons par de soutien de l'économie mondiale pour nous aider à atteindre nos objectifs", dit le président du directoire Peter Löscher dans le communiqué de résultats.

Il a ajouté devant la presse qu'il ne voyait pas d'amélioration de l'économie en zone euro dans les mois à venir, et que la demande industrielle en Chine ne se reprendrait pas avant le second semestre de cette année.

"L'état d'esprit en Europe s'est calmé au second semestre 2012, mais la production économique dans la zone euro va probablement diminuer encore une fois", a-t-il dit.

"Les Etats-Unis et l'Allemagne se sont bien comportés, mais la demande chinoise en tant que pays industriel ne repartira de l'avant au plus tôt qu'au second semestre."

Le groupe de Munich, dont la gamme de produits va des trains à grande vitesse aux éoliennes en passant par les ampoules électriques et les prothèses auditives, a précisé que les commandes de sa branche Industrie avaient baissé de 8%.

Ses résultats trimestriels ont été en légère baisse en raison de charges découlant du report d'une commande de train à grande vitesse et de son nouveau programme d'économies.

Le groupe a réalisé un bénéfice net des opérations poursuivies de 1,295 milliard d'euros, en repli de 1%, un chiffre toutefois supérieur au consensus des analystes qui était de 1,14 milliard. La presse allemande avait évoqué mardi un chiffre d'environ 1,3 milliard.

Son chiffre d'affaires a augmenté de 2% à 18,1 milliards d'euros, un chiffre conforme aux attentes.

Peter Löscher vise une croissance des ventes d'environ un tiers à environ 100 milliards d'euros dans les prochaines années mais le ralentissement économique a entraîné une baisse des prix et a pesé sur les marges, sans perspectives d'amélioration dans un avenir proche.

Pour l'ensemble de l'exercice, à fin septembre 2013, Siemens confirme sa prévision d'un bénéfice des opérations poursuivies compris entre 4,5 et 5,0 milliards d'euros, contre 5,18 milliards l'an dernier, cette baisse s'expliquant par des coûts d'environ un milliard d'euros liés au plan d'économies et à l'impact d'un changement de normes comptables.

Au premier trimestre, le groupe a comptabilisé des charges de 50 millions d'euros en lien avec son programme d'économies.

Le groupe, devancé par des concurrents tels qu'ABB et General Electric, a annoncé à la fin de l'an dernier un plan d'économies de six milliards d'euros et un recentrage sur ses activités les plus rentables.

GE - qui concurrence Siemens dans les turbines à gaz et à valeur et dans les équipements d'imagerie par résonance magnétique (IRM) pour le corps humain - a publié ce mois-ci un bénéfice trimestriel en hausse et un carnet de commandes record de 210 milliards de dollars (157,9 milliards d'euros).

Siemens veut améliorer les marges opérationnelles de ses quatre principales branches d'activité - industrie, énergie, santé et infrastructures & villes - à un niveau minimum de 12%, contre 9,5% l'an dernier et 9,3% au premier trimestre.

Dans ce but, le groupe se concentre sur ses activités rentables, se désengage des secteurs de l'eau et de l'énergie solaire et compte se séparer de la société d'éclairage Osram cette année, au profit de l'automation ferroviaire rachetée à Invensys et de sociétés de logiciels pour l'industrie.

Le titre recule de 1,1% à 82,76 euros en Bourse de Francfort à 09h45 GMT, alors que son indice sectoriel cède 0,3%.

Maria Sheahan, Véronique Tison et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant