Siemens se désengage de l'eau

le
0
SIEMENS SE DÉSENGAGE DE L'EAU
SIEMENS SE DÉSENGAGE DE L'EAU

FRANCFORT (Reuters) - Siemens a annoncé mercredi la cession d'une partie de sa filiale de technologies de traitement de l'eau au groupe de capital-investissement AEA Investors pour 640 millions d'euros.

La transaction, évoquée par Reuters le mois dernier, sera soumise aux autorisations d'usage, a précisé le groupe allemand à la veille de la publication de ses résultats annuels.

Les investisseurs espèrent que le nouveau président du directoire, Joe Kaeser, profitera de l'occasion pour présenter sa vision stratégique pour Siemens, deuxième entreprise allemande par la capitalisation boursière.

Sous son prédécesseur Peter Löscher, le conglomérat a commencé à se défaire d'actifs pour réduire ses coûts et limiter l'écart avec ses concurrents plus rentables comme le suisse ABB et l'américain General Electric.

Siemens avait annoncé en novembre 2012 son intention de céder son activité de technologies de traitement de l'eau, expliquant alors que ce marché très fragmenté, où les clients sont des municipalités et des industriels, n'était plus adapté à son modèle global.

Le groupe en conservera toutefois une partie. "Il existe des synergies (...) et un potentiel de croissance prometteur au sein du Portefeuille environnement", lit-on dans le communiqué.

La filiale de technologies de traitement de l'eau a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 1,3 milliard de dollars et dégagé un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) de 70 à 80 millions de dollars selon les estimations.

Elle a été créée par le rapprochement de plusieurs sociétés acquises par le conglomérat allemand au fil des ans, notamment US Filter, rachetée au français Veolia Environnement pour un milliard de dollars en 2004.

Siemens, en cours de recentrage sur ses activités les plus rentables comme les équipements de production d'électricité ou l'automation industrielle, a scindé cette année sa filiale d'éclairage Osram et cédé ses parts dans l'équipementier télécoms NSN (Nokia Siemens Networks).

Des sources ont par ailleurs révélé à Reuters l'existence de discussions avancées avec le groupe de capital-investissement Triton sur la vente de la filiale de tri postal et de manutention de bagages de Siemens.

Maria Sheahan, Véronique Tison et Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant