Siemens racheterait le fabricant d'éoliennes espagnol Gamesa

le
0
SIEMENS RACHÈTERAIT LE FABRICANT D'ÉOLIENNES ESPAGNOL GAMESA
SIEMENS RACHÈTERAIT LE FABRICANT D'ÉOLIENNES ESPAGNOL GAMESA

MADRID (Reuters) - Le groupe industriel allemand Siemens envisage de racheter le fabricant d'éoliennes espagnol Gamesa, ce qui déboucherait sur la création du leader mondial de ce secteur, a annoncé vendredi la société espagnole.

Siemens est dominant sur le marché des énergies renouvelables en mer mais assez faible dans le domaine des éoliennes terrestres, et peine à rendre l'activité rentable.

Gamesa est particulièrement présent sur les marchés émergents où le groupe s'est développé à la suite de la réduction des subventions aux énergies renouvelables en Espagne.

La valeur du titre Gamesa a été multipliée par 17 au cours des trois dernières années. L'action Gamesa a encore pris 19% vendredi en Bourse de Madrid, portée par des informations de presse faisant état d'un intérêt de Siemens.

Le journal en ligne El Confidencial a le premier rapporté que Siemens était tenté par un rachat de Gamesa, dont la capitalisation boursière, après l'envolée de vendredi, est d'un peu plus de 4,7 milliards d'euros. Selon El Confidencial, le groupe allemand a approché Iberdrola, le géant des services aux collectivités espagnol, qui détient 19,7% de Gamesa.

Le porte-parole d'Iberdrola et celui de Siemens ont tous deux refusé de commenter ces informations.

Selon une source proche du dossier, une fusion entre Gamesa et les activités éoliennes de Siemens se ferait quasiment entre égaux, le groupe allemand détenant un peu plus de la moitié du capital de la nouvelle entité, dont le siège serait en Espagne.

(Andres Gonzalez, avec Jose Elias Rodriguez à Madrid et Alexander Hübner à Francfort, Benoit Van Overstraeten et Juliette Rouillonpour le service français, édité par Gilles Trequesser)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant