Siemens : Eurotunnel réfute les critiques

le
0
Le président d'Eurotunnel, Jacques Gounon, rejette les arguments du gouvernement français qui freine l'homologation de nouvelles rames dans le tunnel sous la Manche.

Eurotunnel compte bien que le tunnel sous la Manche figure parmi les plus sûrs au monde. Mardi, ses dirigeants ont mis en scène un nouveau système de lutte contre les incendies baptisé Safe. D'ici à la fin de l'année quatre Stations d'attaque au feu (Safe) seront installées dans le tunnel pour un coût global de 20 millions d'euros.

Outre l'efficacité du nouveau dispositif - un brouillard d'eau à haute pression - les dirigeants de l'exploitant du tunnel ont voulu tordre le cou au risque incendie brandi par plusieurs membres du gouvernement français en octobre, lorsqu'il a été question de faire circuler des rames utilisant une nouvelle technologie. En effet cet argument a été mis en avant pour dénoncer le contrat conclu par Eurostar avec Siemens pour l'achat de dix rames à «motorisation répartie», les moteurs étant présents dans les rames et non uniquement dans les locomotives de tête.

Aujourd'hui Jacques Gounon, le président d'Eurotunnel va plus loin : «La moto

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant