Siemens abaisse ses prévisions de résultats pour 2012

le
0
Siemens abaisse ses prévisions de résultats pour 2012
Siemens abaisse ses prévisions de résultats pour 2012

par Maria Sheahan et Jens Hack

FRANCFORT/MUNICH (Reuters) - Le conglomérat allemand Siemens a abaissé mercredi ses prévisions de résultats annuels après avoir dû inscrire dans ses comptes une nouvelle charge importante imputable au retard pris par plusieurs projets d'énergie éolienne en mer.

Cette annonce intervient au lendemain du limogeage du directeur de la division Power Transmission, concernée par ces retards.

"Le marché fait l'objet d'importantes pressions sur les prix en raison de la forte concurrence venue d'Asie", a déclaré le président du directoire du groupe, Peter Löscher lors d'une conférence, évoquant une possible réorganisation de la branche Power Transmission.

"Pour sécuriser nos fortes positions dans cette activité à l'avenir, nous prendrons à chaque fois et rapidement des mesures partout où nous voyons des problèmes structurels", a-t-il ajouté.

Le premier groupe allemand par la capitalisation boursière prévoit désormais pour l'ensemble de l'exercice 2011-2012 (clos fin septembre) un bénéfice net de ses activités poursuivies compris entre 5,2 milliards et 5,4 milliards d'euros, soit 600 à 800 millions de moins qu'auparavant.

Les analystes s'attendaient à ce que Siemens abaisse ses prévisions après la baisse des profits au premier trimestre de l'exercice, déjà imputée à des retards sur certains projets éoliens.

En moyenne, les analystes interrogés par Reuters tablent sur un bénéfice annuel courant d'environ 5,2 milliards d'euros.

L'activité "Power Transmission" a enregistré une charge de 278 millions d'euros au deuxième trimestre après celle de 203 millions inscrite dans les comptes du premier trimestre.

La division, qui pèse pour 8% dans le chiffre d'affaires trimestriel du groupe, affiche une perte de 169 millions d'euros.

Au deuxième trimestre, Siemens a enregistré un CA total en hausse de 9% à 19,3 milliards d'euros et un bénéfice net tiré des opérations poursuivies en baisse de 66% à 1,05 milliard.

Le consensus donnait 18,5 milliards d'euros de CA et 992 millions de bénéfices.

Les prises de commandes ont baissé de 13% à 17,88 milliards d'euros, nettement en dessous du consensus qui les donnait à 20,14 milliards, un recul qui s'explique par la diminution des gros contrats signés en Allemagne, en Inde et en Chine.

Peter Löscher a déclaré à Reuters Insider TV que la Chine, qui compte pour environ 15% des nouvelles commandes, avait connu un début d'année économique difficile mais avait commencé à se redresser en mars.

La Chine est le seul pays où Siemens a vu son chiffre d'affaires décliner, de 6%, à 1,35 milliard d'euros.

A la Bourse de Francfort, le titre Siemens progressait de 1,6% à 70,91 euros à 8h39 GMT.

FUTUR FARDEAU

Le marché allemand de l'énergie marine devrait croître rapidement dans les prochaines années alors que Berlin parie sur les parcs éoliens pour soutenir sa sortie de l'énergie nucléaire vers les énergies renouvelables.

Mais Siemens, qui vise un rôle de premier plan sur le marché de l'énergie "verte", a rencontré des difficultés dans plusieurs projets de raccordement des parcs éoliens en mer du Nord au réseau électrique continental.

Le groupe impute les retards et les coûts de plus en plus élevés de ces projets à un processus d'approbation réglementaire trop complexe.

Son principal rival sur son activité Power Transmission est le suisse ABB, qui a aussi publié précédemment des résultats légèrement inférieurs aux attentes.

Blandine Hénault pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant