Sidi Bou Saïd en colère après l'incendie de son mausolée

le
0
VIDÉO - Dans ce village très prisé des touristes, les autorités tunisiennes, accusées de ne rien faire pour protéger les sites religieux des soufis, ont été prises à partie.

Tunis

On ne touche pas à la très chic Sidi Bou Saïd. L'incendie d'un mausolée soufi, samedi, dans ce coquet village de la banlieue tunisienne, très prisé des touristes, a provoqué la colère de citoyens ulcérés par les agissements des salafistes, premiers suspects, et déçus par le laxisme du gouvernement. Le mausolée du saint qui a donné son nom à la petite ville a été détruit par les flammes. «Nous privilégions la piste criminelle», a déclaré Ali Larayedh, le ministre de l'Intérieur, sans plus de précision. Datant du XIIIe siècle, classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1985, le mausolée, adossé à la principale mosquée du village, ne montre plus que des murs noircis, un sol recouvert de cendres. Tout a brûlé, boiseries, tentures et exemplaires du Coran.

...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant