Sidérurgie : la politique de l'Europe est «naïve»

le
0
Un rapport parlementaire pointe la «naïveté» de l'Europe en matière de politique industrielle, et réclame des mesures protectionnistes.

La politique industrielle européenne est «inadaptée et obsolète». C'est le constat cinglant d'une commission d'enquête parlementaire sur l'avenir de la sidérurgie française, qui présentait ce mardi 26 propositions pour sauver le secteur. Le président et le rapporteur de cette commission, les députés Jean Grellier (PS) et Alain Boquet (Front de gauche) dénoncent ainsi «le caractère souvent contre-productif» des politiques européennes de la concurrence, basées sur «une conception naïvement confiante dans les vertus d'un grand marché mondialisé».

Pour les auteurs du rapport, «il faut en finir avec cette règle de la concurrence intra-muros en Europe alors que la concurrence est mondiale et qu'elle vient des États-Unis et de la Chine qui se protègent, eux». Ils demandent à l'Union européenne de s'inspirer de l'exemple américa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant