Sidaction : 2,55 millions d'euros de promesses de dons samedi

le
0
Sidaction : 2,55 millions d'euros de promesses de dons samedi
Sidaction : 2,55 millions d'euros de promesses de dons samedi

Les promesses de dons pour la 21e édition du Sidaction, qui a commencé vendredi, s'élevaient en fin de soirée samedi à 2,558 millions d'euros, selon le site de l'association.

Le Sidaction vise à lever des fonds pour la recherche et la prévention du sida et implique, jusqu'à dimanche, une grande partie des chaînes de télévision et radio nationales françaises. Les dons pour le Sidaction peuvent être réalisés en composant le numéro de téléphone 110 (jusqu'au 17 avril) ou en se connectant par internet au site www.sidaction.org

Vendredi soir, l'émission «Qui veut gagner des millions?» Spéciale Sidaction, sur TF1, a permis de récolter 124.500 euros, grâce aux artistes qui ont joué en duo au profit de l'opération, comme Lorànt Deutsch et Stéphane Guillon ou encore Gérard Darmon et Max Boublil. Le jeu a été regardé par 4,1 millions de téléspectateurs, selon la chaîne.

L'édition 2014 du Sidaction avait permis de réunir 5 millions d'euros, soit 100.000 euros de moins qu'en 2013. Sidaction précise qu'elle redistribue les fonds collectés à 50 % pour la recherche et à 50 % pour la prévention et l'aide aux malades en France et à l'étranger.

Un récent sondage vient de confirmer que, parmi les jeunes, les rapports sexuels protégés ne sont pas la norme bien que le préservatif soit clairement identifié comme le moyen principal pour empêcher la transmission du virus. Ce même sondage révèle qu'une bonne partie de ces jeunes avouent ne pas utiliser de préservatif même en cas de partenaires irréguliers.

Il relève aussi un bon niveau de connaissance général des jeunes sur le sida, même si certaines idées fausses perdurent. Ainsi 15 % persistent à croire que le VIH peut se transmettre par un baiser et 13% en s'asseyant sur un siège de toilettes publiq (sondage a été réalisé du 11 au 16 mars auprès d'un échantillon représentatif de 993 personnes âgées de 15 à 24 ans par internet).

« Le jour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant