Sida : vaccin et éradication restent encore éloignés

le
0
Le virus a évolué dans la population depuis le début de l'épidémie.

Le développement de vaccins contre le VIH risque de se compliquer encore après les résultats d'une étude française publiée cet l'été. L'évolution constante du virus chez chaque malade pour échapper au système immunitaire est connue. L'équipe dirigée par Martine Braibant à Tours (Inserm UMR 966) montre aujourd'hui que le virus a aussi évolué dans la population depuis le début de l'épidémie.

Ces chercheurs ont testé, sur des prélèvements de patients effectués entre la fin des années 1980 et 2010, la sensibilité du virus aux anticorps neutralisants dirigés contre lui. Ces anticorps neutralisants sont capables, en se fixant sur diverses protéines du virus, d'inhiber son entrée dans les cellules. L'idéal serait d'induire par un vaccin leur production en quantité suffisante pour bloquer celle-ci, ce qu'aucune tentative n'a réussi à ce jour, ou de les faire produire en transférant leurs gènes p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant