Sida: une firme baisse le prix de ses médicaments dans les pays pauvres

le
0
À l'initiative d'Unitaid, le laboratoire Gilead renonce à quatre de ses brevets pour certains pays.

La fondation suisse Medicines Patent Pool, créée en 2010 par Unitaid, a signé mardi un premier accord de licence pour la production de médicaments contre le sida à bas prix dans les pays pauvres. Par cet accord, le laboratoire pharmaceu­tique américain Gilead, une des firmes les plus innovantes dans la recherche contre le sida, renonce, pour certains pays, à ses brevets sur quatre molécules, dont deux ne sont pas encore sur le marché. Les fabricants indiens de génériques vont pouvoir ainsi produire et combiner des copies à bas prix des traitements anti-VIH de ­Gilead et les commercialiser dans les pays les plus pauvres. Cet accord ne concerne pas les marchés émergents comme le Brésil, où Gilead négocie des prix moins hauts que dans les pays occidentaux.

«Pour la première fois, les malades du sida des pays en développement vont avoir accès aux mêmes médicaments que ceux vivant dans les pays riches», se félicite Philippe Douste-Blazy, directeur d'Unitaid. Cett

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant